Véronique POULAIN, Les mots qu’on ne me dit pas, Stock, 2014

Roman sous forme de chroniques biographiques douce-amères retraçant la comédie humaine entourant les personnes atteintes de surdité : les parents de l’auteure, entendante.  Le monde des entendants et celui des sourds sont 2 mondes différents où les mots des uns  s’opposent aux gestes des autres, où la connerie frôle l’exceptionnel, où l’autisme affectif se révèle au con tact de l’expression de la joie la plus pure et où l’implicite et le sous-entendu se castagnent avec la communication non-verbale …

challenge rentrée Littéraire de Mme Hérisson 2014   Mon avis : 

Coming Out d’une entendante ou cri d’amour d’une fille pour

  1. ses parents ?
  2. sa famille, des sourds ayant donné naissance à des enfants entendants ?

Peu importe : on rie/pleure avec la narratrice et on se prend à regretter de ne pas avoir eu la chance d’avoir des parents sourds. La différence est une richesse … Et ce livre le prouve une nouvelle fois, s’il en était besoin !

Publicités

2 réflexions sur “Véronique POULAIN, Les mots qu’on ne me dit pas, Stock, 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s