Vincent ZABUS, illustration Renaud COLLIN, Le village qui murmurait, collection « Débrouille », Langue au Chat, 2014

A noter : Cette histoire est racontée en kamishibaï par le Théâtre Zigomar (Belgique)

Dans le village d’Alice, la fille du médecin, tout bruit est interdit. Or Alice aime par dessus tout le son de son violon quand il est fortement amplifié. Elle s’enfuit dans la forêt et trouve, dans une grotte, un nouveau copain : Romuald. Qui est-il ? Quel lien a-t-il avec l’interdiction de faire du bruit ?

Mon avis : Un livre sur la nécessité (parfois) de la désobéissance civique

Un livre dans la lignée de Chhhhht (L’Ecole des Loisirs, collection Pastel) et Le Yark (Grasset Jeunesse) sur les monstres atypiques.

J’ai particulièrement apprécié les couleurs girly-punk (violet) et le côté peste d’Alice (ses cheveux en pétard, ses expressions faciales)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s