Frédéric BEIGBEDER, Oona et Salinger, Editions Grasset, 2014

Roman-fiction hybride oscillant entre

  1. la thèse sur l’image paternelle vs celle de l’éternel adolescent (Oona Chaplin et Salinger, leur impossible relation)
  2. les biographies de l’auteur/de Salinger/d’Oona O’Neill Chaplin
  3. les conseils d’un dragueur impénitent
  4. la « justification » du jeunisme

 

Jérôme Salinger, 21 ans, tombe amoureux d’Oona O’Neill, 16 ans. Le conte de fée s’arrête là. L’expérience de la guerre et l’image du père les sépareront à tout jamais. Reste l’oeuvre de leur vie :

  1. Pour Oona, ses enfants et petits-enfants, issus de l’amour de sa vie
  2. Pour Salinger, devenu ermite misanthrope, ses romans et nouvelles

Mon avis :

Ce roman donne, au moins, envie de lire Salinger. En cela, c’est une réussite … Même si c’est avant tout l’histoire d’un rendez-vous manqué le 31 Mai 2007 à 11h30 .

Au fond, en refermant ce livre, la seule question qui reste est : Qui est Frédéric Beigbeder ?

  1. un bavard admirant tellement son sujet qu’il en perd le fil ?
  2. un pédophile ? un ogre amateur de chair fraîche ?
  3. un misanthrope ?

Pour aller plus loin :

l-attrape-salinger-dvd  Ce soir à 20h au cinéma « Le Saint Germain des prés » se tient la projection du documentaire L’Attrape Salinger (2007) de Frédéric Beigbeder et Jean-Marie Périer, produit par JP Rappeneau.

Dans ce documentaire, le plus important est le regard

  1. celui de Beigbeder sur l’ivresse d’écrire (qui a, peut être conduit J.D.Salinger à se suffire à lui-même, en sus de survivre à la guerre)
  2. celui des lecteurs de JDS (Marie Darrieusseq, Nicola Sirkis,  Eric Neuhoff, Jonathan Ames, Jay Mc Innerny, Ric Moody, Ellis Paul, Bruce Benderson, …) sur
    1. le plaisir procuré par la prose de JDS
    2. le rejet qu’ils ont ressenti lorsque JDS a cessé de publier
  3. celui des jeunes lycéens new yorkais sur l’intemporalité des personnages créés par JDS

mis en exergue par le montage de JM Périer : division de l’image en 3 plans distincts, illustrant l’abolition du temps

  1. l’action présente, le voyage de Paris à New York (7 jours raccourcis en 3 pour les besoins du documentaire de 52′)
  2. l’action passée, New York au temps de Salinger (plus personne ne se souvient où il a vécu, à part ses lecteurs)
  3. l’action future, le refus des villageois de trahir la présence de JDS et le but, avorté, du voyage (rencontrer son écrivain fétiche, aujourd’hui décédé)

F.Beigbeder s’est révélé, en lecteur-maître de cérémonie, aussi léger et poli qu’il le laisse apparaître dans ses livres. Et si l’ogre n’était finalement qu’un petit poucet regrettant le temps de l’enfance ?

Pour la petite info, la famille Chaplin lui aurait laissé lire certaines lettres de la correspondance Oona/JDS : la fiction ne serait pas si loin de la réalité …

Oona Chaplin de B.Meyer STABLEY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s