Kaho NASHIKI, illustrations Iku DEKUNE, Le peintre, Editions Nobi Nobi, 2014

Album sur une double quête :

  1. la couleur blanche, plus précisément le blanc d’Utrillo, que l’on retrouve dès la 1ère de couverture
  2. la transmission d’un père à son fils qu’il n’a pas eu le temps de connaître

Shinya est artisan peintre en bâtiment. Son apprentissage de la « couleur juste »

  1. commence par un échec : une cliente veut qu’il repeigne sa maison en bleu-gris, une couleur qui recouvre une infinité de nuance. Deviner ce que la cliente préfère et arriver à le rendre en peinture, c’est très (trop) compliqué …
  2. se termine par une promesse à la Dame Blanche (la mort) : peindre le bateau qui les a emmené en France son père et  lui en blanc, le blanc d’Utrillo, celui de la joie et du chagrin, de l’allégresse et de la tristesse, de la colère et de la résignation, de la laideur/beauté/fragilité du monde

logoalbums2015-300x300   Mon avis :

Un album étonnant, à la frontière

  1. de la poésie (amour du père pour un fils inconnu et du fils pour un père disparu)
  2. du conte (instrument magique représenté en indice en 2ème de couv’)
  3. de la peinture

sur la transmission d’un don : celui de voir la beauté (les couleurs) enfouie en chacun de nous ….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s