Camilla LÄCKBERG, La faiseuse d’anges, collection « Actes Noirs », Actes Sud, 2014

Roman Policier (n°8) mettant en scène le personnage d’Erica Falck, un écrivain mariée à un policier de Tanumshede, vivant à Fjällbacka, petit village de bord de mer (Suède).

 

1908 – Helga et Albert Svensson sont pendus pour avoir tué les bébés qui leur étaient confiés par leurs mères célibataires.
1919 – Dagmar, leur fille, tombe amoureuse d’un pilote allemand, Hermann Göring, dont elle aura une fille, Laura
Pâques 1974 – Sur l’île de Valö, un appel anonyme signale la disparition mystérieuse de la famille du directeur de l’internat. Quand Gösta (un collègue du mari d’Erica Falck) arrive sur place, il ne trouve qu’un bébé.
Eté 2004 – Le bébé, Ebba, est devenue une femme. Suite à la mort de son fils Vincent en décembre 2003, elle vient panser ses plaies sur l’île de Valö et souhaite

  1. réhabiliter la maison
  2. la transformer en auberge avec son mari

Une tentative d’incendie criminel, du sang retrouvé en abondance sous le plancher, des coups de feu, … font ressurgir le passé.

Mon avis :
Le personnage d’Erica s’étoffe : sa parole

  1. se libère
    1. dans la vie privée (les réflexions de (son encombrante) belle-mère, les craintes (justifiées) de son mari face à ses interventions dans l’enquête policière qu’il mène, son inconséquence)
    2. dans la vie publique (la neutralité de la Suède pendant le conflit 39-45, le traitement appliqué aux juifs pendant cette période
  2. s’éteint
    1.  face aux problèmes de couple de sa soeur Anna (son mari est l’ancien petit ami d’Erica, la perte de leur premier bébé ensemble, Anna trompe Dan)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s