Robert GOOLRICK, La chute des princes, Editions Anne Carrière, 2014

Roman dont l’action se situe à New York dans les années 80 ayant pour objet la vie d’un jeune trader B(ig)S(winging)D(icks)  entre cocaïne et Sida

Rooney, Fanelli, Trotmeier et Frank sont tous traders pour La Firme, tous BSD. Leur seule question est de savoir s’ils prendront leur retraite à quarante ans ou à 40 millions de dollars … jusqu’à ce que le SIDA fasse son apparition et/ou que Rooney se fasse virer comme un malpropre …

challenge rentrée Littéraire de Mme Hérisson 2014   Mon avis : 

Quand susciter l’envie devient de l’Art

  1. faire fructifier l’argent des autres (beaucoup),
  2. entretenir son corps, sculpter ses muscles jusqu’à l’objectivation de soi
  3. dépenser sans compter
    1. l’alcool, les femmes, les possessions matérielles
    2. la cocaïne (plus vite, plus haut, plus fort)

que reste-t-il de sa propre humanité ? Un beau gâchis !

Et pourtant, si c’était à refaire, Rooney n’hésiterait pas un seul instant ! Alors qu’est-ce-qui fait courir le monde : l’argent, la drogue, le rêve de se croire invincible ? Sans apporter de réponse précise, l’auteur donne à penser que seul l’amour peut/doit être le guide d’une vie …

Un beau moment

Pour aller plus loin

Extra Pure par Roberto Saviano chez Gallimard (2014)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s