Nelly KAPRIELIAN, Le manteau de Greta Garbo, Grasset, 2014

Roman labyrinthique

explorant les liens entre

  1. Littérature/Cinéma/Costume(s)
  2. Les choix de vie de Greta Garbo
  3. La trace mémorielle du génocide arménien dans les choix
    1. amoureux
    2. vestimentaires
      de l’auteure, sous le prisme du

      1. double
      2. masque
      3. disparition

challenge rentrée Littéraire de Mme Hérisson 2014   Mon avis :
Essai devenu roman au fil de l’écriture où l’auteure se met en scène comme sortie d’une chrysalide de vêtement dont il ne reste que les fragments épars de l’œuvre (petits papiers par millions)

De très belles pages sur l’histoire du costume et l’histoire du cinéma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s