Robert GALBRAITH, Le Ver à soie, Grasset, 2014

Roman policier se situant dans le monde de l’édition

Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K.Rowling


Owen Quine, écrivain au succès mitigé, disparaît brusquement après avoir tenté de faire éditer sa dernière œuvre Bombyx Mori (nom latin du ver à soie). Le détective privé Cormoran Strike, engagé par sa femme, le retrouve mort. Qui est impliqué dans ce meurtre

  • Elizabeth Tassel, son agent, qui ne cache pas sa rage contre la parution de Bombyx Mori ?
  • Kathryn Kent, son ex-maîtresse ?
  • Pippa2011, une étudiante de son cours d’écriture, qui a eu la primeur de la lecture de ce dernier opus par l’auteur lui-même ?
  • les éditeurs, Jerry Waldegrave et Daniel Chard, protagonistes du roman ?
  • ou Michaël Fancourt, écrivain concurrent ?

Mon avis : Un honnête policier

La deuxième enquête du personnage principal de L’appel du Coucou, répond aux mêmes ficelles

  1. le personnage du détective privé (mélange d’Hercule Poirot, de fils abandonné par son père et de héros de guerre) et de sa complice/associée (Miss Marple rajeunie). Leur intérêt tient dans leur psychologie et leur évolution
  2. égarer le lecteur sur des fausses pistes (toutes aussi vraisemblable les unes que les autres) avant de révéler le nom de l’assassin

Je n’ai pas retrouvé la complexité du monde d’Harry Potter. Je le regrette … Cependant, je n’ai pas lâché le roman une seule minute, donc … Paris réussi (sans éclat ?) !

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s