Scénario Jean DUFAUX, dessins Philippe XAVIER, couleurs Jean-Jacques CHAGNAUD, Conquistador [série], Glénat

Série sur l’affrontement de deux mondes en Mai 1520, en 2 cycles et 4 tomes : pas de titre pour les tomes mais un portrait différent illustrant chaque album

  1. Cycle 1
    • Tome 1 (2012) : portrait de Conquistador / Cortès ?  Présentation de l’acteur principal de cette histoire, Fernando del Royo, l’homme
      • qui a échappé à l’esprit qui bouge (Txlaca, fils des racines de l’Oqtal)
      • a sucé la sève de l’oqtal et a survécu
      • dont le destin a été prédit par Pipa, la fille du régisseur de son père :
        • « Tu tomberas de haut, tu prendras un autre nom qui sera gravé dans ta chair, tu deviendras un monstre pour survivre, afin d’en vaincre un autre »
    • Le général Cortès se trouve à Tenochtitlan, la cité de l’empereur Moctezuma, et se prépare à affronter à Veracruz l’expédition punitive menée par Panfilo de Narvaez. Bien qu’allié à Cortez, Moctezuma et son prêtre Oczu ont des doutes sur l’invincibilité des teules, envoyés par les dieux (Quetzacoatl). Quelles sont les véritables motivations de Cortès ?
    • Tome 2 (2012) : portrait d’Oczu (place des prêtres). Moctezuma et Oczu ont envoyés les Otomis (tueurs sanguinaires) à la poursuite de la troupe de Catarina Guerrero (Burro, Hernando del Ryo, La Sauterelle, frère Cristoval, Chavez et Tzilli) puisqu’ils ont volé
      • le trésor de Moctezuma gardé par Txlaca
      • l’amulette d’Oczu
      • le symbole du dieu
    • Fernando mange les racines d’oqtal de l’amulette, ce qui le change à tout jamais.
  2. Cycle 2
    •  Tome 3 (2013) : portrait de Catarina Guerrero                Don Velazquez de Cuellar s’allie avec Moctezuma contre Cortès et charge Catalina de lui ramener le trésor, lequel n’est plus à l’endroit où elle l’avait enterré avec Burro. A la tête de la tribu Hibura, en accord avec Tzilli et La Sauterelle, Fernando del Ryo fédèrent les tribus de la jungle et s’apprête à rejoindre l’armée de Cortès.
    • Tome 4 (à paraître)

Mon avis :

  • Série construite sous forme d’oppositions :
    • le Bien contre le Mal,
    • Dieu contre le diable,
    • la civilisation contre les sauvages,
    • la lumière contre l’ombre
    • etc …
  • Leçon(s) à retenir (tome 2)
    • Personne ne peut vaincre un continent, un mythe ou les légendes qui font un peuple, si ce n’est la nature qui donne et qui reprend
      • nature/jungle sont le véritable dieu car omniprésents
    • le dieu espagnol se fond dans Txlaca pour former un dieu unique, sanguinaire (cf le dieu guerrier de l’ancien testament)
    • les Faits de guerre (pour Dieu ou l’Espagne ?) ne sont que vanité humaine
      • Batailles, terres à conquérir, mers à parcourir, frontières à enjamber, mettre à genoux rois/empereurs ne sont que des paravents à la vanité humaine et à la folie destructrice —> cf Cortès et ses véritables motivations (déposer le trésor de Moctezuma aux pieds du roi d’Espagne afin de faire taire les rumeurs d’enrichissement personnel et continuer son expédition)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s