James LAVER, Moi, Cheeta, Editions Le Nouvel Attila, 2015

Roman humoristique – fausses Mémoires/biographie de Cheeta (le singe de Tarzan / Johnny Weissmuller) – Portrait du cinéma hollywoodien

Mise à mal

  1. des habitudes humaines
    1. aveux et désaveux
      1. l’ascension sociale et son lot d’amertume, cruautés, humiliations
    2. canular initial monté par Tony Gentry (son entraîneur) dans les années 90 (faisant passer Jiggs IV pour Cheeta, voir son descendant)
  2. des ressorts intimes de l’industrie du divertissement
    1. ses mécanismes
      1. fabrication de la société du spectacle
      2. moteurs financiers et humains d’un capitalisme sous-jacent mais néanmoins extrêmement présent
    2. sa « loi de la jungle »
      1. cristallisation du star system (entre autre)

par un chimpanzé, depuis sa maison de retraite de Palm Springs : 60 ans de souvenirs, parfois hilarants, de son enfance dans la jungle à son arrivée à New York en 1932.

Mon avis :

Un texte drôle et touchant, très bien écrit, parfois grandiloquent ou encore audacieux : bref, un magnifique hommage à Hollywood !

Mon bémol :

Cette manie de médire d’autrui, cette tendance à « tacler » pour faire une bonne vanne que tout le monde adopte en ce moment …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s