Jack HANDEY, Mésaventures à Honolulu, Editions du SEUIL, 2015

Roman tropical – Parodie de roman d’aventures (à prendre au second degré) entre les Monthy Python, Homer Simpson et les frères Farelli – 1er roman traduit en français

L’auteur est un humoriste américain qui s’est fait connaître pour

  1. ses anecdotes absurdes (1984) parues dans « National Lampoon », magazine avant-gardiste d’humour noir
  2. ses sketches « Deep Thouts » (1990) du « Saturday Night Live » repris sous forme de livres (Fuzzy Memories et What I »d say to the Martians)
  3. ses écrits humoristiques dans le « New Yorker » (depuis 2005)

Le narrateur (un adulescent prolongé idiot, voire stupide) et son ami Don (qui lui a donné un rein, on se demande bien pourquoi) partent à Honolulu en quête d’un trésor : le Singe d’Or ! D’aventures en aventures (le maléfique docteur Ponzari, connu pour avoir éradiqué la peste, les féroces hommes-tortues (dont ils mangeront un spécimen), des fléchettes empoisonnées, des peaux de banane, des pirates, une mystérieuse statuette de danseuse de Hula qu’il ne faut surtout pas poser sur du bois, …), aidés de la belle Leilani qui les guide le long de la rivière Palounga, nos 2 protagonistes découvrent les lois de la jungle … En sortiront-ils vivants ?

Mon avis :

Un roman totalement décalé qui n’obéit ni aux règles ni aux codes. Le non-sens et l’absurde qui règnent en maître dans chaque situation-chapitre nous fait toucher du doigt l’impermanence du monde …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s