Scott MAC CLOUD, Le sculpteur, Editions Rue de Sèvres, 2015

Roman graphique d’un auteur connu pour sa trilogie sur les théories de la BD (L’Art invisible, lire la BD en 1993, Réinventer la BD en 2000 et Faire de la BD en 2006) adaptant en le simplifiant le mythe de Faust

David Smith, sculpteur, ne vit que pour son art. Ayant connu le succès dès ses débuts, tombé dans l’oubli depuis, il cherche la reconnaissance de son public et de ses pairs … Prêt à tout, il conclut un pacte avec le diable : pouvoir sculpter tout ce qu’il souhaite, à mains nues, en contrepartie il ne lui reste que 200 jours à vivre pour créer quelque chose d’inoubliable ! Rencontrer l’amour de sa vie le 11e jour ne vient rien faciliter !

Mon avis :
La bichromie noir/bleu traduit la sensibilité des personnages et apporte une certaine simplicité à l’ensemble qui réussit l’exploit

  1. de renouveler le genre de la BD (revisite des codes du 9ème art, dessins réalistes apportant une 2nde lecture au récit, découpage efficace du récit)
  2. de faire découvrir des règles régissant les métiers de l’art (diktats des critiques et des mécènes)
  3. de s’interroger sur le processus de la fièvre créative/créatrice
  4. de suivre l’histoire d’amour de 2 hypersensibles, David et Meg, qui cherchent à s’accomplir dans la vie
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s