Jacques DUBOIS, Jean-Marie GUILLOUËT, Benoît VAN DEN BOSSCHE, Coordination Annamaria ERSEK, Les Transferts artistiques dans l’Europe Gothique, Edition PICARD, 2014

Publication de recherches menées par l’Institut national d’histoire de l’art de Paris, le Département Transition de l’Université de Liège et l’Université Toulouse II-Le Mirail

Synthèse dévoilant la genèse de la culture artistique européenne

Evocation, à travers de nombreux exemples,

  1. de la multiplicité des intentions, des conditions de circulation, de l’influence des modèles et techniques dans l’Occident Médiéval du 12ème au 16ème siècle
    1. À quelles contraintes statutaires, techniques, fiscales les artistes étaient-ils soumis ?
    2. Avec quelles conséquences sur leurs productions ?
    3. Quelle était la place assignée aux œuvres des artistes exogènes dans leur pays de réception ?
  2. de la place de l’artiste étranger
    1. Quelles significations pouvaient être attachées au recours à des artistes étrangers ?
      1. Quelles raisons et conjonctures politiques ou culturelles conduisaient à de tels choix ?
      2. Quel fut l’impact de ces œuvres faites dans/pour les pays de réception sur la contrée d’origine des artistes exogènes ?

Mon avis :

L’étonnante mobilité artistique (circulation des artistes et des œuvres) de la période gothique (12ème->16ème siècle) pose la question

  1. de l’impact de ces transferts sur la formation de la culture européenne
  2. des liens entre transferts artistiques et dimension politique des œuvres (Nicolas de Leyde et Frédéric III de Habsbourg)
  3. de la diffusion de technique(s) en dehors de leur milieu d’origine (opus anglicanum (broderie anglaise), rencontre entre art flamand et Quatrocento italien, glaçure stannifère, émail en ronde bosse, architecture des colonies génoises en Mer Noire, …)

Ici, les auteurs dépassent le cadre de « l’influence » d’un artiste ou d’une technique sur un(e) autre

  • ce mot suppose
    • que les formes et les pratiques artistiques constituent des puissances autonomes, qui peuvent tour à tour avoir de l’influence ou être influencées.
  • or, l’objet d’art, sa thématique ou sa technique ne diffusent rien par eux-mêmes
    • c’est l’artiste qui agit et décide de les reproduire ou de s’en inspirer

au profit d’un domaine plus précis, celui de la transposition d’une région à l’autre

  1. de styles,
  2. de thèmes iconographiques,
  3. de techniques

à ne surtout pas confondre avec la simple copie (cf : le modèle de la Sainte Chapelle)

Pour aller plus loin :

Je conseille ce blog, tenu par un professeur de philo ET historien de l’art à Bordeaux : http://www.elccarignanhistoiredelart1ereannee.blogspot.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s