Collectif Ardent, Le Paradis du Parasite (de Mélanie Davidts)

Fable contemporaine – Comédie grinçante sur l’absence et la présence (de la solitude inhérente à toute vie, de l’amour, d’un regard bienveillant, …)


Michel, présentateur de l’émission télévisuelle Délivre moi ton coeur, écoute ma voix et l’amour tu trouveras (sorte de Tournez Manège et de Bachelor mélangés) et sa co-présentatrice Emma, reçoivent leur nouveau Candidat, un romancier en panne d’inspiration. Face à lui 3 prétendantes :

  • Victoire (jouée par Mélanie Davidts), 25 ans, étudiante en droit à qui rien ni personne n’a jamais résisté
  • Clothilde (jouée par Amandine Piot Rolland), 20 ans, vierge et désoeuvrée
  • Lila (âge non précisé, jouée par Marine Bessi), fleuriste en quête d’amour

Pourquoi s’exposer ? Laquelle choisir ? Pour quelles raisons ?

Mon avis : « C’est pas en arrangeant la vérité qu’on respecte les gens »

Qu’est-ce qu’un parasite ?

  • Une personne dont la vie est si inintéressante qu’il s’accroche à la vôtre en toute hypocrisie, vous faisant perdre votre temps, votre estime de soi et votre confiance en vous … Des gens pareils, on en connaît tous, au travail et en amour/amitié : des pervers narcissiques à la copine nuisible, sans compter la famille déloyale qui, parce qu’elle vous a vu grandir, refuse de vous témoigner le respect qu’elle donnerait à tout autre que vous …
  • Un manipulateur (talentueux ou non) qui « vend » sa promo en exposant sa vie privée
  • Un travailleur acharné confondant la vie privée et la vie professionnelle, subordonnant les succès de l’une à la mort de l’autre (et vice-versa)
  • Un nuisible qu’il convient d’éliminer par tous les moyens (trop faible pour se défendre)
  • Nous et notre voyeurisme, notre égoïsme, notre absence de bienveillance (envers nous mêmes comme envers les autres), nos masques, notre solitude, …

Les monologues intérieurs de chacun des protagonistes y répondront, peut-être, à moins que cette réponse ne soit en elle-même un masque et dans ce cas qui/que croire de l’autre ? Où situer sa vérité ?

NB : 

Une mention spéciale à l’énergie sur scène d’Olivier KUHN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s