Antoine TRAISNEL, Hawthorne, collection « Sciences », Editions Aux Forges de Vulcain, 2015

Essai mêlant éléments biographiques et analyse des œuvres

L’auteur enseigne la littérature et la théorie littéraire à l’université du Michigan (USA)


Nathaniel Hawthorne est l’américain par excellence

  • self made man (se fait seul, sans modèle paternel puisqu’il est orphelin)
  • WASP (5ème Hawthorne né sur le nouveau continent)
  • né le même jour que la déclaration d’indépendance (04/07)
  • exploite la culpabilité de sa jeune nation (économie basée sur la spoliation des Amérindiens et sur l’esclavage, ravages économiques et sociaux engendrés par la colonisation et l’exploitation des terres américaines)

qui re(dé)couvre le passé pour le (trans)former en présent, tentant ainsi de cicatriser les(ses) blessures par l’écriture, même bégayante.

Cet essai critique redonne à N.Hawthorne la lisibilité que lui avaient ôté Melville et Joyce

Mon avis : Ouaaaahhhh !

Vous connaiss(i)ez Hawthorne ?

J’avoue que je ne l’avais jamais lu personnellement … Et c’est bien pour cela que cette thèse m’a intéressée !

Une véritable leçon de théorie(s) littéraire(s) (affinités électives de l’auteur pour son sujet, épanorthose (progression du discours par retouches et corrections), allégorie et allégorèse, effet de visière, hapax, herméneutique, rôle de l’éditeur dans l’œuvre de l’écrivain) convoquant Todorov, Gilles Deleuze, Derrida, Umberto Eco …

Y’a plus qu’à … tout (re)découvrir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s