La Veuve Choufleuri (opérette de Jacques Offenbach), Cie Les Chasseurs S’entêtent

Un grand Merci ! à Alexandre Bussereau (metteur en scène/direction artistique de la compagnie, il joue le rôle de Babylas dans la pièce) pour cette invitation

http://www.lepassageverslesetoiles.com/reserver/69-la-veuve-choufleuri

Passage vers les Etoiles, 17 Cité Joly, 75011 Paris – Metro : Père Lachaise, Saint Maur.

Adaptation de l’opéra bouffe de Jacques Offenbach Mr Choufleuri restera chez lui (http://www.boosey.com/downloads/MonsieurChoufleuri.pdf), donné pour la 1ère fois le 31 mai 1861 au Palais Bourbon en présence de Napoléon III, sur un livret du duc de Morny (frère illégitime de Napoléon III) parodiant le bel canto italien, mêlant vaudeville et art lyrique (2 ténor, 1 baryton, 2 mezzo soprane, 1 soprane) à laquelle la Cie Les Chasseurs S’entêtent ont ajouté mime et close up (magie)
Ce spectacle a été créé en juin 2013 au Cours Florent

Mme Choufleuri est une bourgeoise dont la principale qualité est d’être veuve. Sa fille Ernestine vient de sortir de pension. En seulement 8 jours, elle est tombée amoureuse de son voisin Babylas Chrysodule, un auteur d’opéra qui désire l’épouser. Bien entendu, Mme Choufleuri refuse de l’inviter à sa soirée musicale où elle compte recevoir le Tout-Paris. Le soir même, tout se dérègle : le domestique n’a d’anglais que la couleur criarde de son uniforme, les chanteurs et les invités prestigieux déclinent l’invitation … Qui sauvera la soirée ?

Mon avis : Du bing, du bling et du dring !

Cette farce, élégamment servie par une mise en scène inventive où le public trouve une place active dès l’installation devant ce musée des horreurs (une boulimique, une coquette, un chasseur de dot, un bêta, un précepteur dévoué, un caribou sonnant les heures), trouve son rythme dès le monologue d’entrée.

Le jeu des acteurs  souligne finement une critique de nos travers de spectateurs (la photo, le refus de participer au spectacle, assister gratuitement au spectacle, voir de vrais acteurs « de près », …) et de blogueurs, la Haute Société de ce théâtre ce jour-là. Humour et légèreté sont au programme ! Et ce jusqu’à la fin (danse de création du monde qui symbolise le processus éternel de conservation et de destruction), voir même jusqu’au discours final !

J’ai beaucoup ri samedi, alors venez nombreux, les comédiens seraient rémunérés à la recette, selon le site « regard en coulisse »…

Nota bene :  Mme Choufleuri entre Babylas Chrysodule le coureur de dot et Peterman le valet          La veuve Choufleuri - Peterman

Spectacle prolongé tous les samedi à 16h jusqu’au 05 mars 2016.

Reprise prévue en septembre 2016 dans la même salle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s