Tomm Moore, Le chant de la mer, Haut et Court, 2014

Prix du cinéma Européen (2015 – 1er prix du  meilleur film d’animation)

Film d’animation de 93 mn, mélange de légendes irlandaise, russe et bretonne
Coproduction Irlande, Belgique, Luxembourg, Danemark, France

le chant de la mer 1     le chant de la mer 5      le chant de la mer 4     le chant de la mer 2     le chant de la mer 7     le chant de la mer 6     le chant de la mer - final       Fin des années 80, Conor, Bruna et Ben, leur fils, vivent heureux dans un phare au large de l’Irlande. Une nuit, sur le point d’accoucher, Bruna donne à son fils un coquillage en spirale et accouche d’une petite fille, Maïna, avant de disparaître …
Lors de son 6ème anniversaire (le 31/10), Maïna souffle dans le coquillage de Ben. Attirée par les lumières magiques qui s’en échappent, elle plonge en mer et devient … une selkie, une fée de la mer dont le chant peut délivrer les êtres magiques du sort que leur a jeté la sorcière aux hiboux  !
Pour éviter tout accident, Connor accepte que sa mère emmène les enfants en ville, loin de la mer et du phare. Mais les enfants (et les êtres magiques réveillés par Maïna) ne l’entendent pas de cette oreille …

Mon avis : Un chef-d’oeuvre de pure poésie aux confins des contes et légendes d’Europe !

L’idée des aventures de Ben et Maïna est venue à Tomm Moore de la découverte de cadavres de phoques échoués pendant des vacances familiales. Il situe l’action en 1987, période charnière pour l’Irlande (avant la mondialisation et la non transmission des légendes).

Les sources d’inspirations sont multiples :

  • Mon voisin Totoro de Miyazaki pour la nostalgie de l’enfance et du pays natal
  • les légendes et mythes
    • des fées de la mer (Bretagne, Irlande, îles Shetland) mi-femme, mi-animal
    • des sorcières (la baba yaga russe, la sorcière Yubaba du Voyage de Chihiro (japon))
    • des créatures mythologiques gaéliennes
      • les sidhes (peuples féériques de la forêt)
      • le géant Mac Lir qui, suite à un chagrin d’amour, donna naissance aux mers et à l’océan entourant l’Irlande
      • les devins/druides (le grand chanaki)
  • Le cheval venu de la mer de Mike Newell pour la relation entre les enfants
  • Brendan et le secret de Kells pour les couleurs et le graphisme

Un film aux confins de plusieurs thématiques

  1. la beauté et les dangers de la nature (mer/ville/campagne) et du monde celtique
  2. la fratrie (frère/sœur, jalousie, naissance, différence, perte, dépasser ses craintes, exprimer ses ressentis, mise en danger)
  3. la parentalité (deuil/soutien, importance des parents, parentalisation)

traitées avec aplomb et délicatesse …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s