Vincent BOQUEHO, Les civilisations à l’épreuve du climat, collection « Quai des sciences », DUNOD, 2012

Ouvrage didactique présentant l’émergence des civilisations à l’épreuve du climat par un Ingénieur Supaero de formation, docteur en astrophysique et agrégé de sciences physiques

Depuis la Révolution Industrielle, le climat joue un rôle mineur dans la richesse et la croissance d’un pays développé et est perçu comme un facteur influençant notre bien-être et pilotant nos activités de loisirs. Il n’en a pas toujours été ainsi.

Ce que j’ai compris :

A l’état primitif, le comportement de l’Homme est piloté par un nombre limité de besoins fondamentaux

  • Volonté de se nourrir (acquisition efficace d’une source d’énergie.  Cela provoque d’autres comportements comme la défense du territoire, privilégier l’intelligence sociale au dépens de la force brute physique, développer des outils performants afin de mieux exploiter les ressources naturelles, développement du commerce [secteur primaire (exploitation des ressources naturelles), secteur secondaire (fabrication d’outils), secteur tertiaire (les échanges)])
  • Volonté de survie en tant qu’individu (projet contrecarré par les famines et les épidémies)->disposer de suffisamment de temps pour se développer jusqu’à maturité sexuelle
  • Volonté de reproduction =>PERPETUER L’ESPECE

3 critères doivent être réalisés pour qu’une civilisation (Mésoamérique, Andes-Pacifique, occidentales, Indus, chinoise, sabéenne, indienne) se développe :

  1. l’abondance des ressources (précipitations annuelles supérieures ou égales à 500 mm)
  2. le peu d’impact des maladies (région saine = altitude > 2000m et/ou température moyenne < 13°C au moins 1 mois/an)
  3. le stress environnemental (rapport de précipitations entre saison humide et saison sèche > ou égal à 12)

De nos jours, d’autres paramètres entrent également en compte concernant la vigueur d’une civilisation :

  1. facteur culturel
  2. impact du pétrole
  3. facteur politique et idéologique

Mon avis : Un ouvrage utile pour la transversalité des disciplines (histoire/géographie/politique/ethnologie/sociologie)

Une langue claire et des notions bien développées qui se recoupent pour explorer les causes du rayonnement des différentes civilisations qui se sont succédé sur Terre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s