Scénario Wilfrid LUPANO, dessins et couleurs Paul CAUUET, Les vieux fourneaux [série], Editions Dargaud, 2014

Prix 2014 des libraires de BD

BD humoristiques, comédie sociale tragi-comique sur la vieillesse et ses déboires, la transmission (lutte des classes) et les différences intergénérationnelles

  • tome 1 – Ceux qui restent (2014)
    Lucette est morte. A son enterrement se retrouvent, outre la famille, les vieux copains d’enfance aujourd’hui septuagénaires : Emile (l’aventurier) et Pierre Mayou (terroriste situationnel) et Antoine (le mari, syndicaliste). Quand, lors de la succession, Antoine apprend que Lucette l’a trompé avec le patron du labo où il a travaillé 40 ans comme magasinier, Armand Garan-Servier, son sang ne fait qu’un tour. Il part sur un coup de tête lui demander raison, ses amis et sa petite-fille, enceinte de 7 mois, aux trousses, en Toscane, où la famille de ce dernier l’a éloigné (Alzheimer). Arriveront-ils à le raisonner ?
  • tome 2 – Bonny and Pierrot (2014)
    Centré sur les amours de Pierrot et la définition de l’Anarchie (l’ordre moins le pouvoir)
  1. Anita (alias Ann Bonny, la pirate)
  2. le collectif anarchiste « ni Yeux ni Maître » et ses attentats gériatriques (le Bar Electro Buzz et le meeting de Jean-François Coppé)

cause dont la défense s’est transmise à Juliette, la petite-fille de Lucette, qui a repris son théâtre de marionnettes (Le Loup en Slip)

  1. attentat à la farine contre les actionnaires du groupe des meuniers Holderen
  2. le spectacle « L’île de Nauru »
  • tome 3 (centré sur Emile et ses aventures de jeunesse) – Celui qui part (2015) : Mimile (Emile, l’aventurier de notre bande d’octogénaires) a une crise cardiaque, le collectif « Ni Yeux ni maître » risque de perdre l’île de la Tordue et Anita risque de devoir rembourser les sommes dérobées par Ann Bonny! A moins que …

Mon avis : Un hymne pour la résistance à l’injustice et à la connerie !
Beaucoup d’humour

  • la vignette du terrorisme situationnel lors d’un meeting de l’UMP est juste hilarante (grivoise)
  • les bons mots des personnages (la vieillesse est un fléau mondial, vieillir tue, perdez du temps : lisez !, …) ou leur attitude (attaque virale contre le blog de Nadine Morano par « Fanfan la Chaudière, 91 ans)
  • la dénonciation
    • des emmerdeurs, des empêcheurs de penser en rond
    • de l’éducation « post-moderne » des enfants (laissés seuls, ils ne pensent qu’aux différentes bêtises à commettre, basées le plus souvent sur ce qu’ils voient dans les jeux vidéos)
    • des petites lâchetés quotidiennes qui conduisent à des conséquences imprévues

et quelques vérités

  • Nous devons aux post-68tards et aux baby-boomers :
    • la mondialisation, l’ultralibéralisme, la pollution, la surexploitation des ressources, l’agriculture extensive, les paradis fiscaux et … la communication !
    • la lutte pour les droits des travailleurs
      la création du « lien social »

pour ce road movie qui rappelle furieusement l’ambiance des Vieux de la vieille (film réalisé par Gilles Grangier en 1960 avec Jean Gabin, Pierre Fresnay et Noël Noël)

Ces papys octogénaires sont les grands-parents intenables dont tous les enfants rêvent … mais qui sont le cauchemars de leurs propres enfants …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s