Jonas JONASSON, L’assassin qui rêvait d’une place au paradis, Editions Presses de la Cité, 2016

Roman à l’humour décalé et ironique – Road Trip à la douteuse moralité
L’auteur, ancien journaliste/consultant pour Médias, est l’auteur des best sellers Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et L’Analphabète qui savait compter

Dédé le Meurtrier, un irresponsable impulsif alcoolisé au dernier degré, 50 ans, tout juste sorti de 30 ans de prison, est

  1. à vendre
  2. dangereux
  3. fou

Du moins c’est ainsi que vont le décrire ses accolytes aux médias afin de démarrer leur petite entreprise, une société de règlements de compte … Un jour, après avoir lu la Bible aux commodités, Dédé cesse son activité car « celui qui suit les enseignements du Christ ne tue pas son prochain ». Comment dès lors gagner sa vie et celle de ses commanditaires Per Persson (ex-réceptionniste) et Johanna Kjellander (ex-pasteur) sans se faire exécuter par ses ex-clients ?

Mon avis : Une crise de fou rire du début à la fin !

Quand l’individualisme et l’utilitarisme, héritiers d’une violence familiale (Per/Johanna) ou sociale (Dédé et consorts), conjugués à l’égoïsme (synonyme de vengeance et de jalousie (le sacristain)) sont les stigmates du capitalisme, alors la morale chrétienne a bien du souci à se faire !

Une illustration iconoclaste de la théorie autonome de la morale : l’homme crée, invente lui-même les principes de son action ….

A noter : 

L’auteur sera présent au Salon du Livre les 18, 19 et 20 mars 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s