Stéphanie JANICOT, Newland, éditions Albin Michel, 2016

Roman d’anticipation et d’apprentissage

Les dangers extérieurs (contamination nucléaire, dérèglement climatique, surpopulation, pandémies, famines, pollutions atmosphériques/des océans) et intérieurs (racisme, sexisme, homophobie, intégrisme religieux) menacent la survie de l’humanité … NOE (Newland Of Europe) a trouvé LA solution :

  1. l’égalité absolue de genre et de castes
    1. les blancs assignés aux domaines intellectuels,
    2. les bleus dédiés à l’éducation
    3. les noirs destinés à travailler dans les domaines techniques
  2. des frontières hermétiquement fermées !

Or Marian se voit refuser le destin auquel elle aspire depuis sa tendre enfance, se soumettra-t-elle à la volonté de SOL VII, le leader suprême de l’organisation ?

Mon avis : Egalité, Fraternité sans Liberté, une projection de l’avenir ?

Roman lu d’une traite ….

De Stéphanie Janicot, j’avais adoré la trilogie https://mesmadeleines.wordpress.com/2014/12/30/stephanie-janicot-la-memoire-du-monde-serie-albin-michel-2014/.

Dans ce nouveau roman, surfant sur la mode de la dystopie, elle nous propose un récit d’anticipation mêlant

  • RIE (revenu individuel européen)
  • égocentrisme politique et écologie sous l’égide d’un despotisme d’état qui ne dit pas son nom
  • une pensée par glissement qui annihile toute volonté de contestation pour le bien de tous

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s