Victor DIXEN, Animale [série], Gallimard-Jeunesse, 2013

animale la malédiction de boucle d'or     animale     Série fantasy entre

  • mythe (guerriers-ours viking -les berserkers -),
  • conte (Boucle d’Or, Le Vilain Petit Canard, La Reine des Neige)
  • roman familial (amour-passion).

Prix « Dis-moi ton livre » 2015, section 5ème/4ème – Grand Prix de l’Imaginaire 2014

  • Tome 1 : La malédiction de Boucle d’or : Roman fantasy liant le conte des Trois Ours à la légende des guerriers (guerriers-ours du Danemark)

1832. Renée, surnommée Blonde par les moniales du couvent Ste-Ursule où elle a grandi, 17 ans, fille reniée de Charles de Valrémy,est l’héroïne de ce roman. Un jour, un vieillard toque à sa fenêtre et lui laisse en dépôt un dossier d’enquête, celui sur la disparition de sa mère, Gabrielle de Brances (1797-1819). C’est en remontant le fil de son histoire familiale que Renée trouvera l’amour et pourra vivre la vie qu’elle s’est choisie.

  • Tome 2 : La prophétie de la reine des neiges : Roman fantasy liant le personnage de la Reine des Neiges (Andersen) à la figure de Hel (la mort)

En 1812, lors des campagnes napoléoniennes, la reine des neiges a cru que la prophétie s’accomplissait (arrivée des géants destructeurs des mondes). Misant sur le génie meurtrier des hommes, elle s’allie à l’Aiglon pour commencer son règne. Pourquoi a-t-elle enlevé Gaspard, l’amoureux de Blonde ?

Mon avis :

  1. J’ai aimé suivre le fil des prénoms, signe de la régression de Blonde :
    • Renée (nom de naissance, choisi par Gabrielle, en référence au René de Chateaubriand) –> Blonde (choisi par les soeurs, en raison de l’opulence de sa chevelure)
    • Blonde –> Animale (choisie par Renée quand elle sera totalement sous l’influence de la malédiction des Berserkers)
  2. Encore une fois, une fille ne peut s’émanciper :
    • qu’en pardonnant à son père (passionnément amoureux de Gabrielle, il les tue elle et son amant Sven + vole l’héritage des de Brances en faisant annuler leur mariage)
    • qu’en « tuant » sa mère (n’étant pas la fille légitime de son mari)
    • et en choisissant sa propre vie (ni totalement fille de, ni totalement femme de, ni totalement mère de, mais elle-même, d’abord et avant tout)
Publicités
Cette entrée a été publiée dans roman. Bookmarquez ce permalien.

2 réflexions sur “Victor DIXEN, Animale [série], Gallimard-Jeunesse, 2013

  1. C’est vrai que comme je le disais, tout est bien ficelé, la reflexion est là. Peut être trop? Je ne sais pas comment l’expliquer mais je n’ai pas accroché :/.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s