Françoise BOURDON, La Maison du Cap, collection « Terres de France », Editions Presses de la Cité, 2016

françoiise bourdon     Roman familial, féminin et féministe autour du bassin d’Arcachon de 1849 à 1947

Léonie, l’aïeule, a toujours tenu bon face à l’adversité :

  • fille de modestes résiniers (récoltent la sève des pins),
  • détestée par sa mère puis veuve,
  • mère de 2 enfants en bas âge, elle les élèvera dignement, à la force du poignet

Sa force de caractère fera-t-elle mentir la malédiction de Rose, sa mère, les vouant, elle et sa dernière fille Margot au malheur ?

Mon avis : Une très belle chronique de l’indépendance par le travail 

Un roman familial qui fait la part belle à la résilience : être heureux, ça se décide !

  • pour Léonie, c’est être indépendante
  • pour Marie, c’est travailler aux côtés de son époux André
  • pour Germain, c’est mener une vie simple
  • pour Margot, c’est réussir à sortir de la Lande/de ses forêts de pins et ne plus jamais avoir à y retourner

Que laisseront-elles comme exemple à suivre (ou pas) à leur enfants ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s