Tom COOPER, Les Maraudeurs, collection « Terres d’Amérique », Editions Albin Michel, 2016

Roman choral  sur la Louisiane et ses difficultés

8 personnages principaux se croisent dans la baie de Barataria (c’est aussi le nom donné par les nobles à l’île de Sancho Pança dans Don Quichotte) et forment l’histoire socio-économique des rednecks de cette partie du golfe du Mexique ravagée en 2005 par l’ouragan Katrina et en 2010 par BP (explosion de la plateforme Deepwater Horizon)

  1. Les frères Toup, les jumeaux maléfiques
  2. Wes Trench et son père, les crevettiers
  3. Grimes, le gars du pays qui trahit les siens
  4. Hanson et Cosgrove, les 2 bouffons magnifiques
  5. Lindquist, le chercheur de trésor (celui du corsaire Jean Laffitte, voir en BD Les Pirates de Barataria chez Dargaud, série de 9 tomes)

S’en aller ou rester ? A chacun sa réponse et ses raisons ….

Mon avis : « L’homme est un loup pour l’homme » … 

Cette locution est présente chez Plaute dans l’Asinaria (II, v495) et vise la peur de l’inconnu. Reprise par Pline, Erasme, Rabelais, Montaigne, Agrippa d’Aubigné, Francis Bacon, Hobbes, Arthur schoppenhauer et Freud, elle évolue vers une vision pessimiste de la nature humaine, loin du bon sauvage rousseauiste, celle où l’intérêt particulier prime que le bien-être général.

Entre

  • dévoration des voyous/voleurs (les frères Toup, Hanson et Cosgrove), aigris de tout poil (le père Trench) et laissés pour compte (Lindquist)
  • vengeance de la  Nature (les crocodiles du bayou)
  • rêverie sur l’âge d’or de la Louisiane (fin de l’esclavage)

l’homme tranquille (le shériff), cultivant son jardin tel le Candide de Voltaire (Wes), advient dans toute son indifférence ….

Ce roman parle du phénomène de « négrification » (Achille M’Bembe) : faiblesse politique, doute de soi et honte d’être soi (indépendemment de la couleur de peau) mettent l’homme à la merci de contextes économiques extérieurs.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s