Frédéric FERNEY, Picasso amoureux, Edition Rabelais, 2016

Biographie d’un Picasso-« Barbe Bleu »

Tel Hugo (voir Victor Hugo amoureux), Picasso fut lui aussi un ogre dévorant

  1. ses maîtres (Ingres, Delacroix, Manet, matisse, Cézanne) pour mieux les assimiler et transformant leur art pictural (voir l’expo PICASSO.SCULPTURES jusqu’au 28/08/2016)
  2. ses amis / sa cour
  3. ses femmes (Fernande, Eva, Olga, Marie-Thérèse, Dora, Françoise ou Jacqueline)

Mon avis : Le brouillage de conscience d’un pervers narcissique ou l’expression d’un homme prisonnier de ses pulsions ? 

Barbe Bleue est un conte patrimonial qui donne corps à 2 sentiments très différents

  1. l’amour jaloux (détruire ceux qu’on aime pour ne pas les voir devenir infidèles ou désirer les garder éternellement)
    1. La folie de Dora Maar
    2. Le suicide de son ami Carlos Casagemas et de Jacqueline Roque
    3. La pendaison de Marie-Thérèse Walter après la mort de l’artiste
  2. la tentation sexuelle
    1. 2 amantes épousées sur 9 fréquentées officiellement

Ici, l’auteur ne tranche pas, ne juge pas son sujet mais intègre les fragilités de l’homme à l’oeuvre produite : A chaque femme, une période (ou presque) : Fernande et la période rose, Eva et le cubisme, Olga et le retour au classicisme, Marie-Thérèse+Dora et le surréalisme, Françoise Gilot et le pacifisme, …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s