Michelle ASHFORD, Masters of Sex [série en cours], Sony Pictures, 2015

masters of sex      masters of sex 3     masters of sex 2      masters of sex 1     DVD – Série TV d’après le roman éponyme de Thomas Maier – (la 4ème saison est en cours à partir du 11 septembre 2016 sur OCS et ShowTime, épisodes de 42 mn)
Drame historique – biopic  sur 2 pionniers de la recherche sur les comportements sexuels (secrets du désir et de l’orgasme), voir le site officiel : http://www.sho.com/masters-of-sex

Années 50 – Le Dr Masters est un gynécologue reconnu et réputé. Marié à Libby, ils ne parviennent pas à concevoir. Qui est stérile ? Bill ou Libby ?

Parallèlement, le Dr Masters s’associe à Virginia Johnson, une mère de famille libérée, divorcée et sans tabou : ils mettent au point une étude détaillée (qui fait scandale) sur le comportement humain et son rapport au sexe. Quand ils deviennent leurs propres cobayes, comment séparer la vie privée du travail proprement dit ? Quel sera le prix à payer de la confusion des genres ?

Mon avis : Pas si osé que ça finalement, contrairement à ce que le titre semble laisser croire au départ !

A souligner d’emblée, le jeu de mot entre

  • le nom du héros : Bill Masters
  • sa fonction
    • publique : c’est un maître dans sa discipline, la gynécologie, et un pionnier dans ce type d’étude
    • privée : il n’a de « maître » que le nom car il ne maîtrise rien (victime d’azoospermie dans la saison 1, de troubles érectiles dans la saison 2)

Une grande plongée dans la misogynie ordinaire (malheureusement encore d’actualité : « plafond de verre », « harcèlement sexuel », harcèlement moral », préjugés, diktat de la minceur et de la beauté, difficulté à concilier travail performant et épanouissant avec la maternité…) avec un petit détour

  • historique vers la lutte du Black Power au Etats Unis (racisme, black panthers, KKK, …)
  • féministe vers l’émancipation d’une relation toxique (Libby et Virginia contre William (Bill) Masters / Bill Masters contre sa mère et son enfance)
  • sociétal
    • le travail des femmes, le statut de la femme mariée/divorcée/célibataire/prostituée
    • la place (et le cadre épanouissant ou non) accordée à la vie intime
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s