Eric SENABRE, le dernier songe de Lord Scriven, Edition Didier Jeunesse, 2016

Roman Jeunesse sur la métempsychose
Policier – espionnage

XIXème siècle, Londres – Christophe Carandini est journaliste. En enquêtant sur l’industriel Kreuger, il se retrouve ruiné, mis au banc de la société londonienne. Répondant à une annonce au 30 Portobello Road, il est engagé comme assistant d’Arjuna Banerjee, le détective du rêve. Un jour, Lord Scriven, pair du royaume, utilisant l’enveloppe charnelle de Cardiff, son fidèle majordome, leur demande d’enquêter sur sa mort …

Mon avis : Un tempo haletant qui perd le lecteur … pour son plus grand plaisir !

Qui a tué Lord Scriven ?

  1. sa femme, Lady Catherine, qui a perdu une jambe suite à un accident de voiture dont il serait en partie responsable ?
  2. Isobel, sa fille, amoureuse d’un employé ?
  3. Mr Brown,  qui craignait de se voir refuser la main d’Isobel ?
  4. Thomas, son fils, un excellent observateur qui fait semblant d’être mordu de littérature pour mieux tromper son monde ?
  5. Alistair, son fils adoptif, qui doit bientôt partir en pension ?
  6. Cardiff, le majordome, qui touchera 200£ annuelles de rente si la mort de son employeur est déclarée autre que naturelle ?
  7. Les autres domestiques ?

Un début de roman policier, une suite de roman d’espionnage, une fin digne des combats entre Sherlock Holmes et Moriarty font de ce roman un incontournable à la hauteur des Conan Doyle, Wilkie Collins, Charles Dickens, John Dickson Carr et Philipp Meadows Taylor …

Une série à venir ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s