Maëlle GUILLAUD, Lucie ou la vocation, Editions Héloïse d’Ormesson, 2016

challenge-rentree-litteraire-2016      Roman sur la vocation religieuse

Lucie et Mathilde sont élèves en Khâgne. Elles naviguent entre marathon du savoir et questions acerbes, luttes intestines et rivalités haineuses, sans oublier cet absurde sentiment d’élitisme. Quand Mathilde entraîne Lucie au Carmel, Juliette, la meilleure amie de Lucie parviendra-t-elle à la ramener dans le monde ?

Mon avis : Entre Le Royaume et La servante du Seigneur ou quand la réalité se fracasse sur le silence de la Foi … 

Selon Sainte Thérèse, au Carmel, ce sont les 30 premières années qui sont les plus difficiles. Ce roman montre pourquoi (et comment) devenir une moniale est un travail de tous les instants

  • s’adapter
  • manipuler la volonté des autres
  • séduire par des mots creux (et au final, risquer de perdre la Foi (cf les difficultés rencontrées par Soeur Emmanuelle)

ou mourir étouffée par

  • le mensonge
  • la fausseté
  • l’autorité mal exercée

entre les murs du Couvent …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s