Jean-Marc CECI, Monsieur Origami, collection « NRF », Gallimard, 2016

monsieur-origami     Roman – Haïkus

En Toscane, Maître Kurogiku

  • cultive des kozo
  • fabrique du washi (papier de la paix et de l’harmonie) dont il se réserve les meilleurs feuilles
  • plie des origamis qu’il déplie pour en comprendre le mécanisme
  • pratique le zazen et médite en silence

quand Casparo, un artisan horloger débutant, vient s’installer chez lui.
« Toute beauté a sa part d’ombre »… Quelle cest celle de Maître Kurogiku ? De Casparo ? D’Elsa ?

Mon avis : Être présent à soi-même, le but ultime de la vie ?

Un roman minimaliste ou une poésie contemporaine sur le temps qui passe, la transmission et l’importance du temps présent (voir les titres des 4 chapitres qui déroule le temps du passé au présent de Maître Kurogiku) font de cette oeuvre un récit de l’Altérité comme composante nécessaire pour se (re)trouver (cf « la lumière noire »).

Un dispositif d’écriture qu’on n’a pas l’habitude de voir en dehors de la poésie pure …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s