Sendratari Ramayana, Kakawin Ramayana

sendra1     ramayana-ballet-2     25ème anniversaire de l’inscription de l’ensemble des Temples « Borobudur » et « Prambanan » sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO – 20ème anniversaire de l’inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de L’UNESCO du site « Singaran Early man »

http://borobudurpark.com/http://www.visitramayana.com/http://wonderfulindonesia.com/

Théâtre dansé – Danse Classique Javanaise : Performance du « Ramayana Ballet Prambanan » sur une version  javanaise (écourtée) du Ramayana basée sur un poème hindou (épopée de Rama)

Cette performance sera également donnée aux ambassades de la République d’Indonésie des Pays-Bas et de Londres

La danse classique javanaise proposée par le « Ramayana Ballet » est une visualisation des reliefs sculptés sur le Temple Prambanan, représentant, entre autres choses, l’épopée de Rama.  Une partie du spectacle comprend « The Dance of Anoman Indrajit » (inspirée du Ramayana, elle raconte l’histoire d’Hanuman, le roi des singes, qui a aidé Rama Wijaya à sauver son épouse Sita détenue par Rahvana).

  1. Rama Wijaya, Prince d’Ayodya, et Sita, son épouse, s’égarent dans la forêt de Dandaka. Un cerf d’or surgit et taquine Sita. Cette dernière demande à son époux de l’attraper.
  2. Avant de la quitter, Rama fait un cercle magique autour de Sita et lui recommande de ne pas en sortir.
  3. Rahvana (le roi d’Alengka) tente, en pure perte, d’enlever Sita. Pour réussir, il doit se transformer en Brahmane. Pendant ce temps, la flèche de Rama abat le cerf d’or qui reprend alors sa forme initiale (Marica le démon).
  4. Jatayu, l’oiseau qui vole (règne ?) dans le Ciel a vu Rahvana enlever Sita. Il tente de la sauver mais il meurt en combattant le roi (après toutefois avoir révélé à Rama l’enlèvement de Sita par Rahvana).
  5. Rama prie Hanuman d’être son messager à Alengka pour voir Sita.
  6. Dans les jardins d’Argosoka (Royaume d’Alengka), Trijata (le neveu de Rahvana) et une servante consolent Sita. Rahvana veut épouser Sita mais cette dernière refuse. En colère, Rahvana veut la tuer, alors Trijata promet de prendre soin d’elle si Rahvana l’épargne … Hanuman chante pour Sita, Trijata l’aide à l’approcher afin qu’Hanuman délivre le message de Rama. Hanuman détruit totalement le jardin d’Argosoka, bien que 2 géants, les gardiens des jardins, tentent de l’arrêter !
  7. Rama blesse mortellement Rahvana d’une flèche et Hanuman fait s’écrouler une montagne sur sa tête. Rama retrouve Sita mais il doute de sa fidélité, alors pour éprouver sa pureté, il lui demande de se jeter dans un bûcher … Grâce au dieu du feu qui l’épargne, Sita prouve sa fidélité à Rama alors heureux de retrouver son épouse.

Mon avis : Splendide !

L’histoire ne vous sera pas inconnue : je vous en avais parlé ici (https://mesmadeleines.wordpress.com/2014/06/27/cultivons-notre-jardin-2-le-mahabarrata/) et ici (https://mesmadeleines.wordpress.com/2016/05/01/collectif-illustrations-anja-klauss-recits-de-linde-illustres-editions-usborne-2016/#more-4953)

La version longue de ce spectacle est visible uniquement au Temple Prambanan (au centre de l’île de Java) et est composée de près de 200 professionnels du spectacle (danseurs et musiciens  (orchestre gamelan et instruments de percussion en bronze, métallophones, gongs et tambours)) !

Cette histoire

  • met l’accent sur les valeurs éthiques (fidélité, courage, confiance, ne pas céder aux tentations (jalousie, luxure …) …) à observer par tout(e) homme (femme), quelque soit sa place dans la société afin d’atteindre le nirvana !
  • renforce le sens symbolique de la construction (reflet de l’Univers) du Temple Prambanan
    • il se divise en 3 parties
      • Kamadhatu : (les fondations, c’est-à-dire la vie humaine qui veut réfréner son désir)
      • Rupadhatu : (2ème stade – 4 étages) vie humaine liée à sa propre forme
      • Arupadhatu : (les 3 terrasses rondes au sommet du Temple) le Nirvana
    • A chaque cotés du Temple figurent, dans la niche de Rupadhatu, 432 aréas appelés Dyani Bouddha. Chaque mouvement de bras (les mudras) portent un sens symbolique différent
      • appeler la terre à témoigner (les 4 premières balustrades de l’est)
      • bénévolat (les 4 premières balustrades du sud)
      • concentration et méditation (les 4 premières balustrades de l’ouest)
      • courage, témérité (les 4 premières balustrades du nord)
      • raisonnement, vertu (tous les points cardinaux des niches supérieures des balustrades)
      • tourner la roue de la justice (72 stupas perforés sur les 3 terrasses circulaires)

et nous pousse finalement à ne jamais laisser tomber la lutte du Bien contre le Mal …

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s