Andrea H.JAPP, La Malédiction de Gabrielle [série], Flammarion, 2015

le fléau de dieu     a-lombre-du-diable     Saga du royaume de France au Moyen-Âge
Roman historique sur l’épidémie de peste au 14ème siècle

La série Gabrielle d’Aurillay, veuve sans douaire comporte plusieurs volumes

  1. Tome 1 : Le Fléau de Dieu
    André de Mournelle, abbé de l’abbaye de Ste Trinité de Thiron est tué nuitamment (mort suivie de près par celle d’un enlumineur, Fr. Gabin) et dépouillé d’un précieux dyptique. Baudry Plantard, apothicaire, perd au jeu ce même dyptique quelques années plus tard. Comment en a-t-il pris possession ?
    Pendant ce temps, la peste noire frappe indistinctement nobles, bourgeois, gens de bien ou pauvres hères.
    Gabrielle d’Aurillay, parente éloignée de la reine (Jeanne de Bourgogne) par sa mère, survivra-t-elle ? En quoi est-elle mêlée à ce vol ?
  2. Tome 2 : A l’ombre du diable
    Septembre 1348 – Gabrielle d’Aurillay survit à la peste mais perd l’enfant qu’elle attendait. Sans nouvelles de son mari, déterminée à prendre son destin en main, elle s’échappe de Paris avec la fidèle Adeline Musard. La mort la poursuit jusqu’aux Loges-en-Josas où elle a trouvé refuge : Sidonie, sa jeune servante, est assassinée … Par quiu et pourquoi ? Que vient faire le pape et ses espions dans cette affaire ? Quels liens avec le dyptique ? Où se cacher ? Le nain Armand Daubert, coutelier du roi, pourra-t-il les aider ?
  3. Tome 3 : (à paraître)

Mon avis : « Il n’est pire blessure d’âme qu’un choix impossible et de toute façon coupable »

L’auteure nous propose, sans complaisance, une vision très rude (mais si vrai ?)

  1. de la place de la femme dans la société (laquelle n’a malheureusement pas beaucoup bougé depuis)
    1. les utopies qui maintiennent la femme en position inféodée (les romans courtois, la galanterie, la politesse)
    2. la femme de Haut vs la femme de bas (la matrone Adeline Musard)
      1. quête initiatique d’une bécasse (Gabrielle d’Aurillay) qui devient adulte
      2. certitude de la supériorité   vs   l’intelligence et/ou la délicatesse d’esprit
  2. de la somme de frustrations qui aboutira aux Etats-Généraux (la raclée de Crécy, la perte de Calais, les excès en tout genre (nourriture, luxure), la dilapidation des impôts)
  3.  de la propagation biologique/virale de la peste noire (qui intéresse l’auteure depuis 1987) qui décima la moitié de l’Europe

et les opposent à l’espoir d’une vie meilleure, non pas dans l’au-delà, mais ici bas, pour peu qu’on s’en donne la peine …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s