Brian WOOD, dessins Dean ORMSTON, Danijel ZEZELJ, Davide GIANFELICE, Marian CHURCHLAND, Ryan KELLY, couleurs Dave McCAIG, illustration de couvertures Massimo CARNEVALE, Northlanders [série], Editions URBAN COMICS sous licence Vertigo/DC COMICS, 2014

northlanders-tome-1-34115-270x409     northlanders-tome-2-270x408     cv1fr_cv_northlanders_03_fr-le-livre-europeen     BD – Trilogie psychologique sur les vikings et la façon dont les peuples pillés pouvaient les percevoir

Tome 1 – Le livre anglo-saxons : 4 récits sous forme de tableaux. Le 1er traite des incursions britanniques des Nordmen (sac du monastère de Lindisfarne en 793), le 2nd de la résistance d’un trio de veuves, le 3ème de l’héritage de Sven le chef d’un clan des îles Orcades tandis que le 4ème se déroule en Irlande en 1014 (conflit Brian Boru  vs le roi scandinave de Dublin, Sigtrygg Silkbeard, conflit culminer par la célèbre bataille de Clontarf)

Tome 2 – Le livre islandais : Conquête de l’Islande (saga de la famille Hauksson de 871 à 1260)

Tome 3 – Le livre européen : Traite des invasions vikings en terres européennes (bord de la Volga, côtes normandes,  portes de Paris)

Mon avis : Bon dans l’ensemble, mais extrêmement violent néanmoins !

Urban Comics a eu l’idée de répartir les arcs narratifs en fonction de la géographie et ensuite de la chronologie historique.

Publiés entre 2008 et 2012, les 50 numéros de Northlanders ambitionnaient de donner aux lecteurs un cadre un peu plus rigoureux aux aventures de ces héros nordiques…. Et le but n’est hélas pas atteint !
Le principal défaut de cette série est justement l’absence de réalité historique (son « défaut » ? avoir voulu ancrer ses textes dans notre modernité en utilisant un langage résolument contemporain, pour traiter des sujets faisant écho aux préoccupations actuelles : Identité culturelle, place de la femme, bouleversements sociétaux, emprise de la religion…) même si les 2 premiers recueils sont vraiment bons (surtout le premier) au niveau du scénario et des dessins.

Par contre, le pari de réaliser une fresque globale et ambitieuse, rendant justice à l’aventureuse saga de ces Hommes du Nord, est lui brillamment réussi !

Pour aller plus loin :

https://www.actualitte.com/article/patrimoine-education/les-vikings-dans-la-litterature-tailler-a-la-hache-entre-mythes-et-realite/63318

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s