Francis RYCK, Paris va mourir, collection « Polar », French Pulp Editions, 2016

0.50 euros par exemplaire vendu ira au SAMU Social International

Roman policier – Espionnage (1ère édition 1969)
Thriller

Les services secrets français ont intercepté Hermann, un terroriste. Ils le remplacent par Roc, un espion qu’ils chargent de démanteler le réseau auteur des nombreux attentats qui secouent Paris (grenade dans un bateau mouche, bombe dans un train, explosion dans un bus …). Quels sont les motivations de La Manufacture ? Qui est à la tête du réseau ? Jusqu’à quel point l’idéalisme est-il dangereux pour la sécurité des démocraties ?

Mon plus :

Un récapitulatif des événements marquants de l’année 1969 en fin d’ouvrage permet de cerner les événements/les remettre dans le contexte

Mon bémol :

French Pulp est une maison d’édition

  • consacrée à la lecture populaire
  • qui a vocation à défendre la langue française
  • qui souhaite diffuser la littérature française populaire par le biais de ses auteurs à l’étranger (traduction)

Je leur souhaite bon vent et bonne chance de tout mon coeur, cependant je ne peux m’empêcher de souligner les fautes d’orthographe (d’impression ?) qui parfois empêchent une bonne compréhension de la phrase

  • p.83 : « (…) pataugeant dans les près inondés … au delà des près (…) »
  • p.112 :  » (…) Il est vrai que la CIA payait K beaucoup » plus (…) « 
  • p.178 :  » (…) des e expériences (…) « 

Mon avis : Quand le roman d’anticipation devient réalité … 

En 1969 (1ère parution de ce bon roman de gare), la situation actuelle de notre sécurité tenait du pessimisme le plus pur voire de l’anticipation. Le plus troublant est le point de départ de toute cette affaire : l’eugénisme (on est trop sur terre, on ne pourra pas nourrir tout le monde, autant frapper au hasard et en tuer quelques-uns pour la survie de tous !) dont les coups portent, non plus sur les sociétés les plus pauvres, les plus reculées, mais sur les sociétés les plus riches, les plus évoluées : un rééquilibrage de l’arbitraire en somme …

Sauf que l’arbitraire n’est pas si arbitraire que cela puisqu’il est provoqué, pensé, organisé … Alors que sommes-nous ? Des êtres libres et égaux en droit ou des pions manipulables et échangeables à satiété ? La question est posée …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s