Noël

Fête populaire devenue miroir de l’humanité, Noël (vieux français « nael », lui-même issu du latin « dies natalis » ou jour de la naissance, on parle aussi de Nativité) est une fête tirée du métissage

  1. culturel (passage au solstice d’hiver)
  2. religieux

Les orthodoxes célèbrent Noël le 07 janvier (calendrier julien)

Noël est, avec Pâques, un rdv incontournable pour les Chrétiens. C’est le moment de se poser et de réfléchir au sens à donner à cette fête

  • la naissance du Sauveur
  • l’Espérance
  • une fête de famille, un temps de retrouvailles
  • une redynamisation de la vie chrétienne …

Noël et ses symboles (le sapin, le Père Noël, les cadeaux, …) sont une tradition où l’Histoire concurrence le Mythe

Dans la Rome antique, les Saturnales (du 17 au 24 décembre) s’accompagnaient de grandes réjouissances et d’échanges de cadeaux. Ces fêtes en l’honneur du dieu Saturne (qui était à l’origine une divinité agraire) avaient pour but d’assurer symboliquement la vitalité de la nouvelle année. A partir du règne d’Aurélien (270-275), les Romains fêtaient le rallongement des jours au moment du solstice d’hiver sous le nom de Sol Invictus (le Soleil invaincu) : cette date marquait aussi le début de la nouvelle année. Ce culte du soleil invaincu reprenait certains aspects du culte d’Apollon et du culte de Mithra venu de Perse.

En 354, le Pape Libère instaure à Rome une fête de la Nativité le 25 décembre (rien dans la Bible ne fixe la naissance du Sauveur au 25/12, date prise arbitrairement pour concurrencer les fêtes païennes ?) qui s’étendra progressivement en Orient et en Gaulle. En 425, l’empereur d’Orient Théodose II codifie officiellement les cérémonies de la fête de Noël. En 506, le concile d’Agde fait de Noël une fête d’obligation .En 529, l’empereur Justinien en fait un jour chômé.

La messe de minuit était déjà en usage au Ve siècle, sous le pontificat de Grégoire le Grand. A partir du XIIème siècle, cette célébration religieuse a été accompagnée de drames liturgiques, joués dans les églises et sur les parvis (les mystères (mise en scène de scènes bibliques (l’adoration des bergers, la procession des mages….)).

La crèche de Noël, qui met en scène la naissance de Jésus, est une tradition apparue en Italie au XVe siècle dans les églises, puis dans les foyers à partir du XVIIe siècle. La 1ère crèche vivante (c’est-à-dire avec des personnages réels) aurait été réalisée dès 1223 à Greccio, en Italie, par François d’Assise (Dieu vient au milieu de sa création (humanité et autres créatures vivantes) et renouvelle sa grâce).

La bûche de Noël servie pour le réveillon rappelle la tradition ancienne de mettre dans le feu une grosse bûche au début de la veillée du 24 décembre. Cette bûche devait brûler pendant toute la veillée.

Le sapin de Noël est considéré comme le symbole de la vie au cœur de l’hiver. Les celtes (-200 / -1200) avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l’épicéa fut celui du 24 décembre (jour de la renaissance du soleil). Pour le rite païen du solstice d’hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. Au VIIème siècle, Saint Boniface (moine allemand voulant convaincre des druides germains que le chêne n’était pas un arbre sacré en fit abattre un qui, en tombant, écrasa tout sauf … un jeune sapin) sacre le sapin « arbre de l’Enfant Jésus. Au XIème siècle, l’arbre de noël (mentionné pour la 1ère fois en Alsace en 1521), garni de pommes rouges, symbolise l’arbre du paradis. En 1560, les protestants développent la tradition du sapin de noël pour se démarquer des catholiques. Au XVIIème et XVIIIème siècle apparaissent les premiers sapins illuminés. On utilisait des coquilles de noix remplies d’huile à la surface desquelles des mèches flottaient ou des chandelles souples nouées autour des branches. En 1738, Marie Leszczynska, épouse de Louis XV, installe un sapin de noël dans le château de Versailles. En 1837, la duchesse d’Orléans Hélène de Mecklembourg, d’origine Allemande, fait décorer un sapin aux Tuileries.  Cette tradition se généralisa après la guerre de 1870 dans tout le pays grâce aux immigrés d’Alsace-Lorraine qui firent largement connaître la tradition de l’arbre de Noël aux Français. Après-guerre, les travailleurs veulent être associés à la vie de leur établissement. Les comités d’entreprise voient alors le jour et parmi les traditions très vite mises en place, figure l’Arbre de Noël du Comité d’Entreprise. L’espace d’un après-midi, les enfants des salariés sont conviés à un spectacle suivi d’un gouter, avec souvent une remise de cadeaux, sans oublier le grand sapin de Noël décoré et installé pour l’occasion.

Le Père Noël chargé de déposer des cadeaux au pied du sapin a été inventé au XIXe siècle et représenté pour la 1ère fois en 1868.  Ce personnage, inspiré du Saint Nicolas alsacien qu’il tourne en dérision (un bonnet mou à la place d’une mitre, un sucre d’orge à la place de la crosse d’évêque), s’accompagne de tout un folklore (le Père Fouettard, un traîneau volant tiré par des rennes, des lettres de demande de cadeaux, un habit rouge et blanc et bien sûr une hotte remplie de cadeaux…) et remplace Jésus peu à peu dans l’imaginaire populaire.

Offrir des cadeaux (comme les Mages à l’enfant Jésus lors de l’Epiphanie) prend alors le pas sur le véritable sens de la fête de Noël

  1. la célébration de la naissance de Jésus (Dieu sauve), fils du Saint-Esprit, né de la Vierge Marie, à Bethléem
  2. la puissance de la Résurrection jaillira de
    • la faiblesse de ce nouveau-né
    • la pauvreté de la crèche
  3. la puissance du don
    • l’enfant est le vrai cadeau, tout comme le don de Dieu : Le méritons-nous ?
    • Jésus : Icône de l’anti-consommation ?

Si le véritable sens de Noël est la notion de gratuité et de grâce (tous peuvent l’avoir, combien la mérite ?), alors il convient de réfléchir au sens des mots

  • Entraide (s’offrir soi-même, donner, multiplier)
  • Solidarité (ouvrir nos regards/nos portes/faire une (des ?) bonne(s) action(s)

Pour en savoir plus : 

Sapin de Noël : http://www.racontemoilhistoire.com/2016/12/22/sapin-de-noel/

Crèche : https://actuelmoyenage.wordpress.com/2016/12/22/noel-1223-la-premiere-creche/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s