Carnaval en Guadeloupe

Le patrimoine culturel ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées des ancêtres et transmises de génération en génération.

Le carnaval a d’ores et déjà commencé en Guadeloupe !  Voir le programme 2017 : http://www.guadeloupe-info.com/carnaval-2017.htm.

Le carnaval prend naissance aux Antilles dans une société esclavagiste (mélange de cultures européennes -colonisation- et africaine -esclavage- ), débute dès le dimanche de l’Epiphanie (élections des reines du carnaval) et s’appuie sur une musique et une gestuelle spécifique

Tous les premiers de l’an, en Guadeloupe, la tradition est la même : les groupes de carnaval défilent et apportent des offrandes à la mer (rituel du « ben démaré »). L’objectif est de se débarrasser des problèmes passés et de demander le bon fonctionnement du mas (= masque)  pour la nouvelle année. En théorie, les jours gras sont le point culminant du carnaval. Ils débutent le samedi, se développent les dimanche, lundi et mardi gras, pour se conclurent avec le mercredi des cendres, annonçant la fin du carnaval et l’entrée en carême.

Les groupes (dans le XXIe siècle) sont divisés en 4 catégories

  1. Les groupes à « Po » (marche vigoureuse) utilisent des tambours en peau d’animal, des chachas et cornes (ou conques) à lambis, jouent la musique « Sen Jan » (Saint Jean) (ex : le groupe Akiyo) sur la région Pointoise ou la musique « Gwo Siwo » (ex: le groupe Voukoum) sur la région Basse-terrienneLes groupes à fouet : leurs adhérents font claquer des fouets généralement pour exprimer la souffrance qu’enduraient les esclaves durant la colonisation
    • Les groupes « gwo siwo » : leurs adhérents sont couverts d’un sirop noir très odorant (« siwo batri »)
      Les gros tambours (très rares aujourd’hui)
      Les cortèges à pied : ce sont les plus communs
  2. Les groupes « Ti Mas » sont apparus au milieu des années 2000. Le Mas est là pour effrayer, déranger et choquer; c’est soit une personne ou un groupe de personnes défilant en marge du défilé officiel soit le costume qui fait référence à un personnage de l’histoire ou de l’imaginaire guadeloupéen et qui rappelle l’Afrique
    • le « Mass a lan-mò » ou « Mass lan-mò » ou « Mass lamow » (Masques de la mort) est souvent drapé de blanc ou de noir et porte un masque funéraire. Pendant le défilé, il peut envelopper la foule ou piquer le spectateur d’une épingle.
    • le « Mass a konn » (Masques à cornes) est le symbole du taureau, synonyme de puissance dans un monde rural.
    • le « Mass a fwet » (Masques à fouet) est souvent habillé de chemise et de pantalon en tissu madras, tête encagoulée et masquée et représente la virilité et la fécondité
    • le « Mass a miwa » (Masques à miroirs) est habillé en costume de tissus de couleurs vives ou de madras, parsemé de fragments de miroirs. Il symbolise le changement et la mutation, fait référence au Dieu Janus et est un hommage à la communauté indienne
    • le « Mass a kongo » ou « Mass a goudwon » (Masques de goudron) ou « Mass gwo-siwo » (masque gros sirop)est vêtu de « konoka » (pantalons de travailleurs des champs), d’un short ou d’un simple cache sexe, il
      • s’enduit toutes les parties visibles du corps d’un mélange de mélasse destinée à noircir la peau et rougit ses lèvres de roucou
      • représente les nègres importés d’Afrique et la présence africaine dans le présent. Dans le passé, un des membres effectuait une danse acrobatique en montant sur deux longs bâtons posés sur les épaules de quatre hommes
    • le « Mass a ruban » est vêtu de long rubans cousus sur ses vêtements brillant et d’un chapeau. Leur danse consistait à tourner au pied d’un mât en tressant autour de celui-ci de longs rubans (symbole phallique). Ce masque est importé par les travailleurs indiens (immigration indienne) et a, de nos jours, presque disparu
    • le « Mass a hangnion » ou « Mas a rannyon » (masque en haillons) porte des haillons multicolores cousus sur un vieux vêtement et symbolise la pauvreté (après les fêtes de Noël et les dépenses, la population n’avait pas d’autre choix que de récupérer de vieux vêtements). Il ouvre le carnaval
    • le « Mass a Lous » (Masque à l’ours) est vêtu de feuilles de bananes et porte un masque avec des cornes de bœuf. Il est le symbole de l’héritage des temples religieux africains et symbolise une divinité africaine
    • le « Mass a roukou » ou « Mas a woukou » (masque de roucou) est vêtu d’un pagne fait de feuilles et est recouvert d’huile de roucou. Il représente les Indiens Caraïbes (« zendien Karaib »), les premiers habitants de Guadeloupe
    • le « Mass a biki » ou « moko zombi » existe depuis le début de XXe siècle. C’est un homme habillé en femme, masqué et monté sur échasses. Il danse au son du triangle, du tambour basque et de l’accordéon. Il représente les esprits, les zombis ou le diable. Il portait un parapluie qu’il utilisait pour faire la quête
      le « Mass a Man Ibè » (Masque de Madame Hubert) est le symbole des hypocrites et des traîtres. Madame Hubert était une guérisseuse de Pointe-à-Pitre qui parcourait les bois la nuit, accompagnée de ses chiens, à la recherche de plantes médicinales et magiques. Elle était critiquée le jour par ceux qui venait la consulter la nuit
    • le « Mass a zonbi » (Masques de zombie) a été créé pour le Lundi-gras de 1991 par le groupe carnavalesque Voukoum
  3. Les groupes à caisse claire sont les seuls groupes utilisant des cuivres
  4. Les groupes à synthé ont le tempo le plus rapide donc ils entraînent les spectateurs et mettent l’ambiance. Originaires du carnaval de Basse-Terre, ce sont des sound systems ambulants : Ils embarquent sur un camion les enceintes, groupes électrogènes, deux synthétiseurs, suivis par la guitare basse et les chanteurs à micro

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s