Jean-Luc LUCIANI, Station sous-paradis, collection « Rester Vivant », Editions Le Muscadier, 2016

(court)Roman sur l’engagement dans la société civile
Tragédie


C’est l’été, les grandes vacances …
Gorki végète dans sa station service « Sous-paradis » dont les parts de marché sont grignotées petit à petit par la station essence de l’hypermarché en ville. Ses journées sont rythmées par les visites de Gus, un prof dépressif en « cessation temporaire d’activité ».
Max et Eddy, les jumeaux de Corinne, zappent à longueur de journée et ne secouent leur torpeur qu’avec l’arrivée de Miranda, fille d’activistes écolo.
Alexandre et son fils Stéphane sont bûcherons. Ils ont gagné le marché de déboisage de la forêt en tirant leurs prix vers le bas, seul moyen de ne pas mettre la clef sous la porte.
L’arrivée de Jacques, un anarchiste, et ses amis fait voler en éclat leur petit monde … Pour le meilleur ou pour le pire ?

Mon avis : Faire de notre passage sur terre un trajet flamboyant ! Oui, mais à quel prix ?

Un court roman (en hommage à Rémi Fraisse) qui

La langue est percutante, les images visuelles, tant qu’il mériterait d’être adapté en film ….

Je ne résiste pas à partager cette remarque (p.30) qui vaut bien son pesant d’Audiard : « Un avis c’est comme un anus, chacun en a un. Impossible de les prendre tous en compte, alors autant faire confiance au sien » !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s