Alain LEBLANC, Les Conquérantes [série], collection « Fiction », French Pulp Editions, 2016

les_conquerantes_tome_1_les_chaines_1890_1930_01-j_1     Roman sociologique – Fresque de la 1ère moitié du 20ème siècle
Epopée / Histoire de la libération de la condition féminine

A noter :

  • Journée d’étude le 12 janvier 2017 à l’Institut National d’Histoire de l’Art – 2 rue Vivienne 75002 Paris (salle Vasari) : Une histoire féminine de la violence : de l’aliénation à l’émancipation
  • Exposition « Les femmes dans la grande guerre » du 1er au 31 mars 2017, dans la salle d’animation de la Médiathèque de Gentilly – 3 rue de la Division du Général Leclerc – RER B Gentilly – Bus 184, 186, 57 ou 125 – Tramway T3 (Stade Charléty/poterne des Peupliers) : visite gratuite sur rdv les samedis à 11h

Trilogie confrontant 2 familles, l’une bourgeoise (les Broussel), l’autre ouvrière (celle de Mariette)

  • tome 1 (2016), Les Chaînes : 1890-1930

Clémence Broussel fait la déception de son père. Née fille, elle n’a aucun intérêt. Quand elle se met en tête d’étudier et obtient de meilleures notes que son frère, elle s’attend à un soutien. L’obtiendra-t-elle ?

  • tome 2 (2017), La Résistance : 1930-1960
  • tome 3 (2018), Les Conquérantes : 1960-2000

 

Mon plus : Aucune faute d’orthographe ni d’erreur de typographie à déplorer. Hip Hip Hip Hourra !

Mon avis : La roue tourne jusqu’à ce que la boucle soit bouclée !

Comment dépasser l’aliénation d’un « sinistre connard » ? Comment ne pas reproduire la violence subie ? Voilà ce qu’étudie avec minutie ce 1er opus d’une série qui promet. On nage en plein Code Napoléon  http://8mars.info/le-code-napoleon (règne de la misogynie ou comment confondre force et virilité avec autoritarisme méprisant) : obéissance d’un vassal à son suzerain en échange d’une protection juridique et morale, docilité contre mépris, épuisement des maternités à répétition … 2 choix possibles à l’aube de la guerre 14/18 : le mariage (donc la prison si on vous impose votre époux) ou le couvent (donc l’enfermement).

De tout côté, ce n’est que  négation de soi ! Sortez des clous et la société vous rattrape vite fait, bien fait : trahison si vous militez pour la paix des peuples (le personnage d’Hélène Brion), égoïsme si vous divorcez (Clémence Broussel), fille perdue si vous assumez vos enfants sans la présence d’un homme à vos côtés (Mariette) …

J’aimerais dire que ce comportement n’a plus cours. Il suffit alors de se rappeler l’attitude de

La liberté d’une mère est encore aujourd’hui assujetti au dévouement

  • le sien si elle n’a pas les moyens de déléguer cette tâche
  • celui de sa mère (quand elle accepte de/ est apte à le faire)
  • celui d’une employée (à choisir avec précaution, le retour de bâton de la jalousie féminine peut être impitoyable)

Le jour n’est pas encore venu où l’audace, l’insolence et la fierté de leur sexe permettra aux femmes de s’émanciper totalement du regard culpabilisant de la société. La lutte continue !

A lire avec un oeil sur la série TV La Collection qui passe actuellement sur France 3 (2 frères rivaux (les SABINE, de la Maison de Haute-Couture du même nom), une mère sur-protectrice et une riche épouse américaine que l’on voudrait falote dans l’après-seconde guerre mondiale, partagent secrets (et ses conséquences), luxure (dans une époque qui n’est pas prête à l’assumer) et tensions entre le passé et le futur) …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s