La Chandeleur

Chandeleur : fête chrétienne à date fixe (le 02 février soit 40 jours après Noël ou le 15 février pour les orthodoxes / 14 février pour les arméniens)

  1. qui perdure depuis le Vème siècle
    1. dont le nom vient du mot chandelle
    2. fête de la lumière qui célèbre la Présentation de Jésus au Temple
  2. qui clôt le cycle de Noël
    1. on range la crèche

La Chandeleur est une fête chrétienne

  • Présentation de Jésus au Temple : La présentation du Seigneur ou « présentation de Jésus au Temple » rappelle un épisode important de l’Évangile : respectant la coutume juive, Marie et Joseph présentent Jésus au Temple 40 jours après sa naissance, c’est-à-dire qu’il est « offert » à Dieu comme tous les premiers-nés garçons d’une famille.
    • Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc (2: 22-32)
      • « Quand vint le jour, selon la Loi de Moïse, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, comme il est écrit dans la Loi du Seigneur : Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur ; et pour offrir en sacrifice, comme l’ordonne la Loi du Seigneur, deux tourterelles, ou deux petits de colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon;et cet homme juste et craignant Dieu attendait la consolation d’Israël ; et le Saint-Esprit était en lui. Et il lui avait été révélé par le Saint-Esprit qu’il ne verrait point la mort sans voir auparavant le Christ du Seigneur. Et par un mouvement de l’Esprit, il vint au Temple. Et comme les parents de Jésus l’y apportaient, afin d’accomplir pour l’Enfant ce qui était en usage selon la Loi, Siméon le prit dans ses bras, et il bénit Dieu, et il dit : « C’est maintenant, Seigneur,que vous laisserez aller en paix votre serviteur, selon votre parole ; parce que mes yeux ont vu le Sauveur que vous avez destiné à être exposé aux regards de tous les peuples, pour être la Lumière qui éclairera les nations, et la gloire de votre peuple d’Israël. »
  • Le cantique de Syméon (aussi appelé nunc dimittis chez les chrétiens) : Marie et Joseph apportent avec eux en cadeau un couple de tourterelles. C’est le vieillard Syméon, un prophète (une sorte de messager de Dieu), qui, le premier, en prenant Jésus dans ses bras, devine qu’il n’est pas un enfant comme les autres. Il sait qu’il est la lumière envoyée par Dieu pour apporter la vérité aux hommes. Un cantique (un chant) a été composé à partir des paroles de Syméon. « Maintenant, Seigneur, tu peux me laisser m’en aller dans la paix, tu peux me laisser reposer… car mes yeux ont vu le Salut que tu prépares à la face des peuples. »
    • Pour l’entendre :
  • La fête des chandelles : Célébrée d’abord en Orient, la présentation de Jésus au Temple a été commémorée à Rome à la fin du VIIe siècle. On organisait alors une procession à travers la ville avec des chandelles allumées.

issue d’une fête païenne plus ancienne (la Festa Candelarum des Romains, une fête des chandelles en l’honneur du Dieu de la nature)

  1. À l’origine, la chandeleur marque le moment où les jours commencent à s’allonger plus rapidement.
  2. On fêtait alors le retour à la lumière
    1. en marchant aux flambeaux
    2. puis en disposant des chandelles dans sa maison
    3. et enfin en mangeant des crêpes
      1. elles demandent peu d’ingrédients et sont réalisées avec l’excédent de farine de froment de l’année précédente. On les tourne en espérant prospérité et abondance dans les prochaines récoltes

récupérée par le pape Gélase 1er au Ve siècle, qui institua chaque 2 février une procession avec des chandelles. Ce même pape aurait récompensé les pèlerins venus jusqu’à Rome fêter la présentation de Jésus au Temple en leur offrant des crêpes, leur forme ronde évoquant alors le Soleil et l’abondance.

La(les) Tradition(s) 

Le jour de la Chandeleur, on doit

  1. allumer des cierges à l’église mais aussi des bougies à la maison
    1. Garder ses chandelles allumées et les porter à l’Eglise en cette sainte journée assurerait de bonnes récoltes aux paysans pour l’année à venir…
    2. Dans la procession qui se fait ce jour là dans les églises (procession symbolisant la marche du peuple chrétien à la lumière du Christ, figuré par les cierges que porte le clergé, la portion choisie de l’Église, comme Jésus même était porté entre les bras de Marie, entre ceux du saint vieillard Siméon et du pontife qui L’offrit au Seigneur)
      1. les cierges symbolisent Notre-Seigneur Jésus-Christ, Lumière du monde
        1. Selon Saint Anselme, il y a trois choses à considérer dans le cierge
          1. la cire : ouvrage de l’abeille virginale, est la Chair du Christ
          2. la mèche : qui est intérieure, est Son Âme
          3. la flamme : qui brille en la partie supérieure est Sa Divinité
      2. Conservés dans la maison des chrétiens, les cierges sont un gage de la protection divine.
        1. Il est dans l’esprit de l’Église d’allumer les cierges de la Chandeleur pour repousser les esprits de ténèbres, dans les dangers corporels et spirituels, au lit des mourants, pour éloigner d’eux l’ennemi des hommes, qui fait alors son suprême effort afin d’arracher les âmes à Dieu.
  2. faire sauter les crêpes de la main droite, en tenant une monnaie dans la main gauche. alors que d’autres conservent la première crêpe en haut d’une armoire avec la pièce à l’intérieur … jusqu’à l’année suivante (!!!???) pour rendre sa famille prospère/s’assurer de bonnes récoltes.
    1. Donner la pièce au 1er pauvre que l’on rencontre l’année suivant la fabrication de la crêpe

Pancakes du Canada, blinis de Russie, tortillas du Mexique ou bricks du Maroc, les crêpes se cuisinent dans le monde entier (calvados et pommes en Normandie, à la bière dans le Nord et en Alsace, à la farine de froment en Bretagne…).

Aux États-Unis et au Canada, la chandeleur est concurrencée le 2 février par le Jour de la Marmotte (Groundhog Day)

  1. On doit se tenir ce jour-là devant le terrier de la marmotte de son choix, et attendre patiemment
  2. Si l’animal sort de son abri et ne voit pas son ombre à cause du temps nuageux, l’hiver s’achèvera bientôt. Si par contre, le temps est lumineux, l’animal retournera dans sa tanière et on reprendra pour six semaines d’hiver supplémentaires…

Dans beaucoup de régions, des traditions sont ainsi liées à des animaux hibernants

  1. l’ours dans l’est de la France et dans les Pyrénées
  2. le hérisson en Irlande
  3. la loutre en Lorraine, …

Pour aller plus loin : 

Voir http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/02/02/12329422.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s