Fabrice ABOULKER (compositeur), Marc LAVOINE (auteur), Les souliers rouges, Barclay, 2016

les-souliers-rouges-le-groupe     the-red-shoes-de-powell     Conte musical

  1. inspiré du film The Red Shoes de Michaël Powell (1948), lui-même inspiré d’un conte d’Andersen (1880)
  2. enregistré avec le concours de Coeur de Pirate (la danseuse étoile) / Arthur H (le chorégraphe) / Marc Lavoine (l’auteur)

http://www.lessouliersrouges.com/#lecontemusical

Devenir une étoile, c’est le rêve d’Isabelle depuis toujours. Or Victor, le chorégraphe, a juré de monter l’opéra maudit Les Souliers Rouges, une tragédie musicale. Il choisit Isabelle pour jouer le rôle titre. Caché dans une loge au dernier balcon du théâtre, Lucifer veille et laisse sur son passage les souliers rouges maudits (la gloire en échange de l’amour). Aux pieds d’Isabelle, les souliers rouges scintillent : son coeur est suffisamment pur pour les porter … Quand elle est nommée Etoile par la direction de l’opéra, Victor se comporte comme un pygmalion jaloux de sa créature. Lorsque Ben, un jeune auteur souhaitant écrire une biographie de la jeune ballerine, entre dans la vie d’Isabelle, la tragédie se met en marche …

Mon avis : L’amour, un rêve d’enfance ou un artifice ? 

Les destinées des petites filles sont souvent cruelles dans les contes d’Andersen,comme dans les contes de Grimm ou de Perrault (une petite fille orpheline, parce qu’elle a osé chausser des souliers rouges (qui ne sont ni de son âge, ni de sa caste, ni de mise pour l’Eglise), est prise d’une danse endiablée et doit se faire trancher les pieds par un bourreau. Devenue infirme elle devra payer toute sa vie en courbant l’échine. Moralité : contre le péché, la repentance est le seul salut…).

La chaussure, chez Andersen, est un contenant très personnel et symbolise le sexe féminin quand la couleur rouge rappelle, outre la couleur du deuil chez les chrétiens (le martyr de Saint Pierre qui inonda de son sang la colline romaine où il fut cruxifié)
  • l’enfance (les posters de Nijinsky au mur de sa chambre)
  • l’entrée dans l’adolescence avec les premières règles (la puberté). Ce stade se caractérise pour la jeune Karen/Isabelle par une terrible difficulté à s’intégrer dans la société (le difficile travail du corps lors des cours de danse) alors même que son action, la danse, marque habituellement la bonne connaissance des codes sociaux et culturels d’un groupe
  • l’entrée dans l’âge adulte où elle gravit un nouvel échelon social (le succès professionnel) et personnel (l’amour et la défloration)

Un magnifique album qui parle de la gloire, de sa rançon et du prix à payer pour réaliser ses rêves (il aura fallu à Marc Lavoine près de 8 ans pour concrétiser le projet).

Si la manière de raconter les contes évolue à travers les siècles et nous renseigne sur les principes éducatifs du moment, que penser cette vision pessimiste de l’amour et du destin féminin ? Pourquoi en sommes-nous encore à devoir choisir entre l’amour et la raison ? A quoi servent l’accomplissement et la réussite s’ils doivent se vivre seule ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s