Sandrine-Marie SIMON et Didier JEAN, illustrations Elsa ORIOL, La musique de Rose, collection « Bisous de famille »,Editions Utopiques, 2017

Album sur l’altérité

Juliette et Rose sont meilleures amies pour la vie. Elles adorent se promener ensemble et échanger des secrets. Vient le temps des amours … Parviendront-elles à ne pas s’éloigner ?

Mon avis : « On ne voit bien qu’avec le coeur » dit le proverbe 

Voir le point de vue de l’autre, l’admettre et l’accepter … Dur pour les plus jeunes (et les plus vieux, donc !).

Ici, l’intimité de l’enfance se traduit en mot-valise (troncation de mot existant et composition avec d’autres mots ou d’autres troncation, on pense immédiatement au « portmanteau word » de Lewis Carroll dans De l’autre côté du miroir), en rapprochement sensuel puis mental. C’est un condensé du chemin que l’enfant va devoir affronter afin d’être un adulte solide et bienveillant, capable d’empathie.

De quoi jouer avec les

  • apocopes (suppression de phonèmes à la fin d’un mot)
  • aphérèses (suppression de phonèmes au début d’un mot)
  • syncopes (suppression de phonèmes au milieu du mot)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s