Maison et jardin de Claude Monet à Giverny (27)

maison du pressoir      le salon bleu      l'épicerie      boîte à oeufs      atelier monet       salon claude monet giverny    salle à manger maison de monet à giverny      cuisine maison de monet à giverny 2     chambre de monet      chambre d'Alice Hoshede      arches rosiers allée principale giverny        Un grand Merci ! au service culturel de la ville de Cachan qui m’a permis de (re)découvrir la Fondation Claude Monet (Ouvert du 24 mars au 1er novembre 2017, de 9h30 à 18h, dernière admission à 17h30) : contact@fondation-monet.com ou www.claude-monet-giverny.com

Monet a découvert Giverny par la fenêtre du train qui passait en bordure du village (voie désaffectée aujourd’hui). Il y trouva à louer la « Maison du Pressoir » (une ferme avec un verger et un potager, 1 ha env.) qu’il achètera par la suite.

Monet a passé 43 ans dans cette maison (1883 – 1926) qu’il arrangea selon son goût

  • agrandissement de chaque côté de ce qui était au départ « la maison du pressoir » : 40 m de long sur 5m de large
    1. aménagement de la grange (côté gauche) en atelier pour entreposer ses toiles et effectuer des retouches
    2. disparition de l’appentis (côté droit) au profit d’une grande cuisine
    3. ajout d’un étage (sa chambre se situe au dessus de l’atelier)
      1. 1 chambre pour sa femme Alice
      2. d’autres pour les filles (4) d’Alice
      3. les garçons d’Alice (2) et de Claude (2) logent dans les combles (chambres non visibles)
  • façade rose volets verts (à l’époque on peint les huisseries en gris)
    1. fondre la maison dans le jardin (les couleurs du jardin se retrouvent à l’intérieur : bleu ciel, vert, rose, blanc et jaune)
      1. installation d’une pergola couverte de rosier grimpant, de vigne vierge sur la façade et construction d’une galerie devant la maison

Au rez de chaussée :

  • 1 entrée : le salon bleu (salon-boudoir d’Alice et des enfants)
    – l’entrée de Monet : l’épicerie (pièce non chauffée servant à entreposer œufs et nourriture), peinte en vert céladon (?)
    – l’atelier du peintre (qui deviendra par la suite un salon-fumoir)
    retour par le salon bleu
    – la salle à manger (10 personnes) peinte en 2 tons de jaune chrome
  • 1 sortie : la cuisine en carreaux de céramique de Rouen bleus (différents motifs) avec un fourneau à bois monumental et une batterie de casseroles de cuivre

A l’étage :
Depuis l’épicerie, un escalier mène directement dans la chambre du peintre puis, par des pièces en enfilade, dans le cabinet de toilette du peintre, la chambre d’Alice, sa salle de couture, … Les estampes japonaises ornent tous les murs. La collection de Claude Monet recense 46 estampes de Kitagawa Utamaro (1753-1806), 23 de Katsushika Hokusai (1760-1849) et 48 d’Utagawa Hiroshige (1797-1858), soit 117 sur les 211 exposées auxquelles s’ajoutent 32 numéros en réserve. Si le peintre de « Impression, soleil levant » (Impression, soleil levant est un tableau de Claude Monet conservé au musée Marmottan à Paris, dont le titre, donné pour l’exposition d’avril 1874, a donné son nom au courant impressionniste) n’est jamais venu découvrir le pays du Soleil-Levant (en japonais, Japon se dit Nihon ou Nippon, ce qui signifie «Pays ou terre du Soleil-Levant»), il accueillit bien volontiers les Japonais, acheteurs et collectionneurs, qui lui rendaient visite et devenaient ses amis ; s’ensuivaient des échanges épistolaires et des envois d’estampes destinés à agrandir encore l’ensemble amoureusement réuni et conservé à Giverny.

Les jardins de Monet sont divisés en 2 parties

  1. le clos normand : devant la maison
    Monet fera abattre les sapins (il ne gardera que 2 ifs devant la maison à la demande d’Alice) qui formaient une allée jusqu’à la route. Il les remplacera par des arceaux couverts de rosiers grimpants. De part et d’autre du terrain sont plantés des plates bandes ou massifs de fleurs (les bégonias rouges en tapis couvre sol de 1mx1m, une idée à reprendre…), organisés en couleurs et en volume
  2. le jardin d’eau : de l’autre côté du jardin, côté « entrée groupes »
    Acheté en 1893, traversé par le Ru (une dérivation de l’Epte), le peintre y fait creuser, malgré l’opposition des paysans et avec l’appui de la Préfecture, un petit bassin (qu’il agrandira par la suite) tout en assymétrie et en courbe, inspiré des jardins japonais qu’il peut admirer sur les estampes qu’il collectionne (il en possède plus de 200)

En 1966, Michel Monet (son fils) lèguera la propriété à l’Académie des Beaux Arts

Visite virtuelle : http://fondation-monet.com/visite-virtuelle/

Comment aller à la Fondation Claude Monet – 84, Rue Claude Monet, 27620 Giverny – Tel : 02 32 51 28 21

  1. SNCF Gare de de Vernon (ligne Paris/Rouen/Le havre depuis la gare St Lazare) puis 
    1. le car TVS pour Giverny
    2. à pied (7 km depuis Vernon SNCF, soit 1 heure de marche) : Descendre la rue d’Albufera et traverser le pont sur la Seine. Passer le rond-point tout droit, sans suivre les indications Giverny pour les voitures, traverser la route de Giverny et prendre le chemin à droite juste avant la pharmacie
  2. En voiture : Quitter Paris par le pont de Saint-Cloud et prendre l’autoroute A13 (direction Rouen) pendant 55 km jusqu’à la sortie 14 (Bonnières) ou 16 (Douains). L’A13 est gratuite jusqu’à Mantes-la-Jolie, payante au-delà. A la sortie de l’A13, suivre les panneaux Vernon ou Giverny.
    On peut aussi quitter l’autoroute avant le péage (panneaux Vernon verts) et prendre la N15 par Rosny, Rolleboise et Bonnières. La route longe la Seine par endroits …

NOTA BENE : 

Il existe en été « Le train de l’Impressionnisme » qui circule au départ de Paris-St-Lazare. Il vous emmène sur les traces des plus grands peintres impressionnistes à Vernon-Giverny , Rouen et Le Havre : http://www.letraindelimpressionnisme.fr

  • Dès le quai de gare, vous plongez au cœur de l’impressionnisme
    • votre train est habillé d’illustres tableaux de Claude Monet et Camille Pissarro.
  • L’histoire se poursuit à l’intérieur du train avec :
    •  des panneaux explicatifs sur chaque peintre et chaque œuvre,
    •  un site mobile dédié, accessible via un flash code, pour vous accompagner durant tout le voyage.

Vous avez aussi la possibilité d’acheter un pack tout compris pour découvrir Vernon-Giverny, Rouen ou Le Havre, comprenant le trajet aller-retour en train vers la Normandie à partir de la gare Saint-Lazare et l’entrée dans des musées et sites culturels consacrés à l’impressionnisme

  • une journée (samedi ou dimanche) à Giverny, tout compris
    • Un aller-retour Paris-Vernon-Giverny à bord du train de l’impressionnisme
    • Un aller-retour en navette pour relier la gare de Vernon au village de Giverny
    • Un billet couplé coupe-file pour visiter  le musée des impressionnismes, la Maison et les Jardins de Claude Monet
    • Des offres spéciales chez les commerçants partenaires de Vernon : office du tourisme des portes de l’Eure, la Halle aux grains et la Mie Câline
    • Une réduction de 1,50€ sur votre entrée au musée de Vernon, soit 2,5€ au lieu de 4€

Pour permettre aux enfants de rester tranquille et d’apprécier la visite, penser à télécharger le livret jeux : monet giverny

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s