Une ombre japonaise, L.LANGLEY, édition FLEUVE NOIR

          Il s’agit de la suite de l’opéra de Puccini Madame Butterfly, lui-même inspiré d’un roman de Pierre Loti Madame Chrysanthème (1887)

Qu’est-il arrivé au fils de Cho-Cho et Pinkerton, arrivé aux Etats-Unis et élevé par une complète inconnue ? Comment sa mère adoptive a-t-elle affronté le regard de ses contemporains face à ce fils métis ? Cho-Cho a-t-elle pu oublier Pinkerton et son fils et qu’est-elle devenue ? Voilà les grandes lignes du roman. L’auteur y mêle habilement les évènements historiques de cette époque : la Grande Dépression, la détresse des anciens combattants de la Grande Guerre, le sort des Nippo-Américains après Pearl-Harbor, le rôle joué par les engagés volontaires des camps de détention américains dans les campagnes d’Italie et de France, les lendemains de l’explosion de la bombe atomique à Nagasaki.

Une suite réussie.

Pour aller plus loin :

Voir et revoir Madame Butterfly de Puccini

Publicités

3 réflexions sur “Une ombre japonaise, L.LANGLEY, édition FLEUVE NOIR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s