Lian HEARN, illustrateur de couverture Yuko Shimizu, Shikanoko [série], collection « Grand format littérature », Séries « Romans Ado », Editions Gallimard-Jeunesse, 2017

             Epopée / Conte fantastique se déroulant dans le Japon médiéval
La série Shikanoko est le prequel de la série Le Clan des Otori et s’inspire, en partie, des grandes épopées guerrières du Japon médiéval (Le Dit des Heïke, le Tai-Heiki, Le Dit de Hôgen, Le Dit de Heiji, le Jôkyû-ki et La Vengeance des frères Soga)

Lian Hearn est le pseudonyme de l’auteur australienne pour la jeunesse Gillian Rubinstein (contraction de Lian, son surnom d’enfance (les dernières lettres de Gillian), et du nom de famille d’un auteur irlandais ayant vécu au Japon à la fin du XIXe siècle, Lafcadio Hearn)

Une série de 4 livres, dévoilant les origines mythiques du Clan des Otori, est prévue

  • Livre 1, « L’Enfant du Cerf » (Book 1 , « Emperor of the Eight Islands ») (2017) – Kumayama no Kazumaru devient orphelin à 7 ans quand son père perd une partie de jeu de Go contre un Tengu (habitant surnaturel des montagnes aussi cruels qu’astucieux). Leur petit domaine au flanc de la montange Kumayana est maintenant admisnistré par son oncle Sademasa pour qui il devient gênant … A 16 ans, échappant de peu à un meurtre, Kazumaru trouve refuge auprès du sorcier Shisoku dans le Bois Obscur. Devenu Shikanoko (l’enfant du cerf), il accepte de servir Akuzenji (le roi de la montagne) …
  • Livre 2, « La Princesse de l’Automne » (2017)
  • Livre 3, « L’Empereur Invisible » (2017)
  • Livre 4, (titre non connu) (2017)

Mon avis : Waaaahhhhhh !

Des complots politiques

  • la guerre
    • bataille(s) pour le Trône de Lotus (après la mort de l’Empereur et le meurtre de son fils aîné Momozono, soutenu par le camp Kakizuki, par le clan Miboshi qui soutient lui le fils cadet, neveu du prince abbé)
    • procès de Dame Tama, ex-épouse de Masachika Kakizuki, veuve de Kiyoyori Kakizuki, pour récupérer son domaine de Matsutani, tombé aux mains des Miboshi
  • la spoliation des terres
    • la volonté de l’oncle Sademasa à voler le domaine qui revient de droit de naissance à Shikanoko
    • la volonté de Masachika de garder le domaine ancestral de la femme qu’il a répudié à la demande de son père
  • la conquête de la magie
    • la jalousie du prince abbé envers son ex-ami (l’ermite Sensshin) dont il convoite les pouvoirs occultes acquis quand ils étaient novices
    • le masque de divination (le masque du Cerf)

des rivalités familiales

  • la décision de Kiyomasa (famille Kakizuki), descendant d’une branche cadette de la famille impériale, de priver son fils cadet de son épouse (et de ses terres) pour les donner au fils aîné
  • la jalousie de Dame Tama envers Dame Tora (descendante du Vieux Peuple, concubine de Kiyoyori)

de l’orgueil, de l’envie ….

Tout est réuni pour une belle saga !

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s