SAITÔ Atsuo, illustration YABUUCHI Masayuki, Gamba et les rats aventuriers, collection « Picquier Jeunesse », Editions Philippe Picquier, 2012

     Roman Jeunesse, cycle 3 (très bons lecteurs) – Aventure initiatique

Gamba le tenace, un rat des villes satisfaisant le néant de sa vie dans sa tanière fraîche (une cave à provisions), voit un jour son meilleur ami, Manpuku le Glouton, lui proposer un voyage à la mer, histoire de changer le quotidien. C’est l’été, la saison idéale de l’aventure …

Mon avis : Un roman généreux …

Nous nous souvenons tous de la fable de La Fontaine Le Rat des villes et le Rat des champs – Livre I, fable 9. Notre auteur y emprunte

  • la tactique des faibles (les Rats) face aux Puissants de ce monde (ici le clan des belettes et leur chef Noroi la Maléfique)
  • la tranquillité de la vie campagnarde

et ouvre son propos (aventure initiatique de Gamba) vers

  • l’attitude face aux dangers
    • fuir (Toki, Chûta)
      • la désertion est un cauchemar éveillé (abandon de la terre natale et des amis) qui laisse le coeur meurtri
    • rester ET résister (Gamba et les Rats aventuriers, la troupe de Puffins de Tsuburi) sans esprit de revanche
  • les qualités d’un chef
    • le bon chef (Gamba) : celui qui assume sa fonction sans vanité même (et surtout) s’il n’a rien brigué (tel Harry Potter), prend les bonnes décisions au bon moment (« l’union fait la force »), sait s’entourer, pense aux autres avant lui-même, n’impose pas arbitrairement ses décisions mais laisse les autres choisir (l’aide des Rats des villes (Gamba le féroce et Manpuku le glouton), des rats docker (Bôbo le distrait et Jump le sauteur), des Rats marins (Gakusha le savant, Yoïsho le balaise, Creek le rongeur, Ikasama le tricheur, ténor et Basse les chanteurs, Baletto le danseur, Idaten le coureur, Shijin le pète, Anakori le creuse-trous) à apporter à Chûta et sa famille)
    • le mauvais chef (Shishirô) : celui qui est incapable de réfléchir par lui-même, toujours prêt à critiquer les autres
  • une critique de l’individualisme (attitude des belettes, dissension au sein du groupe des rats)
    • pour aimer vraiment, il faut s’ouvrir à l’autre avec générosité et ne pas hésiter à affirmer son amour (Shioji)
    • pour grandir, il faut sortir de son petit confort (Gamba avant son départ pour l’Île des Rêves et après son aventure) et ne jamais relâcher sa vigilance

Une fois que vous aurez mis le nez dedans, vous ne le lâcherez plus !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s