Edogawa RANPO, Le démon de l’île solitaire, Editions WOMBAT, 2015

Challenge Halloween chez Lou & Hilde               Roman fantastico-policier, classique de la littérature populaire au Japon, paru en feuilleton en 1929-1930


Minoura, 25 ans au moment des faits, est le narrateur de cette étrange histoire.
Engagé comme commis (comptable ?) dans une société d’Import/Export (S.K.), il tombe amoureux de sa jeune collègue de 18 ans, Hatsuyo Kizaki (18 ans), jeune orpheline abandonnée à 3 ans à Osaka et adoptée depuis.
Michio Moroto, médecin-chercheur, est amoureux de Minoura et, pour séparer le jeune couple, demande, devant le refus de Minoura d’accéder à ses avances homosexuelles, la main d’Hatsuyo.
9 mois après leur rencontre, Hatsuyo est retrouvée assassinée chez elle, toutes portes fermées. Seuls le coffret contenant des chocolats offerts par Minoura et la paye de la demoiselle ont disparu.
Pour venger son amour perdu, Minoura engage un détective privé : Kôkichi Miyamagi.
Quand celui-ci est assassiné à son tour après avoir été menacé, le mystère s’épaissit … D’autant plus que Tomosuke, un enfant acrobate de 12 ans est abattu quelques jours plus tard …
Qui était vraiment Hatsuyo ? Qui l’a tué ? Pourquoi ? Qu’avait découvert Kôkichi Miyamagi ? Pourquoi Moroto, connaissant son aversion pour l’homosexualité, tient-il tant à aider Minoura ?

Mon avis :

Une inspiration avouée par les classiques du genre : La lettre volée (Poe), Le démon aux cheveux blancs, Double assassinat dans la rue Morgue (Poe), Le Mystère de la chambre jaune (Leroux), Le Dieu des gongs (GK Chesterton), L’île du Dr Moreau, Le mystérieux Dr Cornélius, « L’homme au nez cassé » (sculpture de Rodin), Le scarabée d’or (Poe), L’Improvisateur ou la vie en Italie (H.C.Andersen)

Un mélange d’énigme de chambre close, de suspens, d’anticipation, de chasse au trésor, de romantisme, de sensualité perverse (homosexualité décrite comme une déviance, mais on est dans les années 30 !), de monstruosité, d’Emprise, de transmission, …  au service d’une utopie diabolique : remplacer les êtres humains par des infirmes (fabriqués ou naturels).

Et oui, l’idée du « grand remplacement » n’est pas nouvelle !!!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s