Maxence FERMINE, Neige, édition Arléa, 2000

challenge nordique 2016 cryssilda collins blog         Roman

L’histoire commence en 1884, l’été des 17 ans du héros, Yuko, fils de prêtre shintoïste sur l’île d’Hokkaïdo, au nord du Japon.
Yuko veut être poète :
– pour apprendre à regarder passer le temps
– voyager sans bouger
– parce que c’est une passerelle vers la lumière divine
Il se donne
1- comme principe de ne faire que des haïkus (poème court en 17 syllabes).
2- comme sujet, la neige
En Janvier 1885, Yuko écrit 1 poème par jour pour célébrer la beauté de la neige. Afin de calmer son père, en désaccord avec ses choix de vie, Yuko promet de n’écrire que 77 haïkus par hiver.
Un jour, un poète renommé à la cour Meiji vient au village. Pour lui, l’écriture de Yuko manque de couleur. De colère, Yuko promet qu’il n’ira voir l’empereur que quand il aura écrit 10000 syllabes (soit 590 haïkus ou 7 ans de labeur). Lors de sa seconde visite, le visiteur impérial insiste : Yuko doit maîtriser l’art absolu afin d’être lisible. Pour cela, il enjoint Yuko de se rendre auprès de Soseki, le maître de la couleur. En chemin, dans la province d’Honsho, les Alpes japonaises, Yuko tombe amoureux d’une merveille.
Qui est-elle ? Quel est son lien avec le maître de la couleur ?

Mon avis :
Pour l’auteur, il y a dans le monde deux sortes de gens :
1- les acteurs : vivent, jouent et meurent
2- les funambules : se tiennent en équilibre sur l’arrête de la vie
Ce court roman est une allégorie sur l’art et les sacrifices qu’il faut consentir pour être pleinement à soi

Les thèmes repérés :
1) L’art, c’est comme l’amour : c’est du funambulisme
C’est-à-dire s’élever du sol, se tenir en équilibre
a) la difficulté c’est d’avancer sans tomber
1) avancer mot à mot sur un fil debeauté (poème, oeuvre, histoire), avancer pas à pas, page après page sur le chemin du livre
2) rester sur le fil de l’écriture, ne jamais redescendre de la corde de son imaginaire
3) vivre chaque heure de sa vie à hauteur de son rêve
b) les outils
1) balancier = la plume/le stylo
2) fil = le langage
3) aller tout droit
* chute = virgule
* obstacle = point
2) La métaphore filée de la neige
a) prénom de la merveille et de sa fille
b) sujet de prédilection de Yuko
c) symbolise
1) toute la beauté de l’art dans la sublimation de l’amour que lui porte le vieux maître et Yuko
2) le désaccord père/fils
3) le poème qui parle à l’âme même

Publicités
Cette entrée a été publiée dans roman. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s