Linda GANDOLFI, Dieux de l’Olympe et les enfants d’aujourd’hui – Les grands étapes de l’enfance révélées par la mythologie/Mieux comprendre les enjeux de la relation parents/enfants, collection « Hors Collection », Editions TomPouce, 2017

   Essai sur les relations parents/enfants ou les grandes étapes de l’enfance révélées par la mythologie

http://www.lesenfantsdechiron.com/  et  https://www.facebook.com/linda.gandolfi

A partir d’une reconstitution d’entretiens, mieux comprendre (construction psychique de l’enfant) les enjeux de la relation parents/enfants (à partir des mythes grecs)

  • les mythes sont la structure sur laquelle s’élabore la psyché
  • chaque manifestation de l’enfant devient un langage imagé et accessible à tous (l’histoire des dieux de l’Olympe)
  • donner un sens aux manifestations souvent anodines des enfants telles qu’un sommeil perturbé (mythe d’Hypnos), une alimentation difficile (mythe de Poséidon), des pleurs en apparence injustifiés, etc. permet aux parents de se repositionner dans la relation éducative en toute confiance

Mon avis : Il était temps de montrer la résurgence du mythe dans le monde historique … 

La question de l’interdit posé à l’enfant est posée de manière dialectique, c’est à dire, pas du tout enfermante. L’interdit ouvre sur le questionnement et donc sur un positionnement du sujet et une possible liberté. Pour ce faire la parole qui explique, qui donne du sens est essentielle.

Dans l’analyse des grandes étapes de l’évolution de l’enfant, l’unité psychique relève d’une construction qui renvoie sur l’origine toujours présente en nous du Un primordial qui souffle dans le courant de l’histoire (à l’origine, un chaos génèrant un premier ensemencement qui s’ordonnance progressivement; La dispersion n’est qu’une étape qui laisse supposer l’antériorité de l’unité mais qui permet de voir la construction de la forme psychique à l’œuvre).

La polémique entre le Dieu unique du monde judéo-chrétien et le polythéisme grec trouve un terme dans la conciliation de ces deux étapes primordiales sur le chemin de l’incarnation : le polythéisme grec retrace le moment de la dispersion de l’un dans une multitude de formes qui engendrent le monde et se réassemblent dans ce que Schelling appelle le « procès mythologique ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s