Alexandra De BROCA, La soeur du Roi, Editions Albin Michel, 2017

    Roman historique – Exobiographie du règne de Louis XVI sous le prisme de la vie de sa soeur, Madame Elisabeth (1764-20 floréal, An II (1794))

Quand une princesse de sang, fervente catholique vouée au célibat et à la vertu par son frère, tombe passionnément amoureuse d’un roturier protestant qui professe l’athéisme …

Mon avis : Une écriture enlevée qui fait la part belle au romanesque sans oublier l’Histoire ou l’évolution d’une femme savante …

Aaaaahhhhh, la vie à Versailles au 18ème siècle !

En visitant le château aujourd’hui, on envierait les « happy few » de l’époque … Et on aurait bien tort !

  1. pas de chauffage correct en hiver (grelottons gaiement sous les couvertures, attrapons la crève et tant pis si on en meurt !)
  2. être entouré(e) d’avaricieux (« Un roi n’a pas d’amis », « Pour être un monarque puissant et régner au mieux, il faut se garder d’agir dans la précipitation ou selon les derniers conseils donnés. Il faut pouvoir s’évader des afaires de l’Etat en choisissant ses distractions. » p.32 sq) qui ne pensent qu’à conserver leurs avantages (« ceux qui travaillent au château [sont] exemptés d’impôts alors qu’ils ont une charge héréditaire et bien rémunérée (…) » p302, 303) ou à vous espionner pour en obtenir davantage
  3. une Raison d’Etat qui s’oppose au Droit au Bonheur (bon, la résistance existe : quand une Marie-Antoinette impose ses enfants à la Cour et les élèves elle-même, une Madame Elisabeth peut bien espérer épouser un médecin une fous majeure !)

Cela finira mal, tant la colère

  • contre l’attitude d’un peuple qui les enferme/insulte
  • contre ceux qui veulent diriger le pays en imposant leurs décisions par la force et qui prétendent parler au nom du peuple

est mauvaise conseillère …

Une exobiographie qui se lit d’une seule traite, et qui prend tout son sel si on la met en parrallèle avec les récents évènements politiques (présidentielles et législatives 2017 : un réveil avec une gueule de bois à prévoir après avoir été hypnotisé / subjugué ?)

Pour aller plus loin

Quelques expos et catalogues d’expos : Le Baroque des Lumières, chefs d’oeuvre des églises parisiennes au 18ème siècle au Petit PalaisLe Baroque des Lumières, Elisabeth Louise Vigée Lebrun au Grand Palais, LeLes plaisirs de l’Ermitage, dans l’intimité retrouvée d’un pavillon de plaisance du XVIIIème siècle, La galerie des Carosses,,,

Quelques livres : Monsieur, mon Amour , La mort de Louis XIVHistoire du lion Personne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s