Compagnie La Voix des Plumes, Faust

Pièce de théâtre – Adaptation de Faust, une tragédie (Faust I) de Johann Wolfgang von Goethe (1808), elle-même déduite d’un conte du XVIe siècle, voire d’un personnage réel, alchimiste pragois, devenu un mythe
Mise en scène de Ronan Rivière

Alors qu’il maudit Dieu et est prêt à mettre fin à ses jours, Faust voit apparaître Méphistophélès qui lui propose un pacte : son âme contre une nouvelle jeunesse...

Mon avis : Subjuguée ! Qui donc accuser, sinon le diable ou Satan, de l’épreuve du malheur ?

Ronan Rivière incarne un Méphistophélès saisissant dans une adaptation subtile de ce chef d’oeuvre de la littérature mondiale

  1. L‘adaptation du chef-d’oeuvre de Goethe par Ronan Rivière
  2. le décor évocateur de l’infini

sont magiques…

Le respect pour le texte est audible dans des emprunts au Faust I (tragédie, 1808) et au Faust II (drame, 1832) du romantique allemand, afin d’enrichir les personnages. En reprenant la structure du livret de La Damnation de Faust (1848) d’Hector Berlioz, il en facilite l’accessibilité. Le seul ajout de la plume du metteur en scène, par ailleurs interprète de Méphistophélès, n’est pas innocent : un prologue qui interpelle le public sur le sens de ce à qu’il va voir et entendre, très beau texte où se dessine « l’horreur cosmique », comme l’aurait définie Lovecraft, que doit inspirer tout texte fantastique. C’est cette veine plus métaphysique que sentimentale que privilégie le metteur en scène (le fantastique est la source-même du romantisme originel, que l’on qualifiera plus tard de « noir », pour le différencier de sa mièvre déclinaison sentimentaliste tardive) : La modernité de Faust représenté par un jeune homme qui se cherche est frappante.

Goethe définissait sa première mouture comme le drame « d’un être troublé par la passion, qui peut obscurcir l’esprit de l’homme » et l’histoire d’amour avec Marguerite (Laura Chetrit) est au cœur de ce Faust. Si le pacte faustien précède la rencontre avec Marguerite, donc ne le motive pas, c’est elle qui structure la suite de l’intrigue. Dans le désir de Faust à posséder Marguerite, le diable est fortement mis à contribution. Il en deviendrait même la chose de Faust, lui donnant des ordres, l’obligeant à le servir en utilisant son pacte comme sésame de ses désirs. Cela serait mal connaître Méphistophélès qui a plus d’un tour dans son sac et usera de ses inventions pour mieux piéger le mortel, avec un art de l’ironie que Romain Rivière manie à plaisir, jusqu’à en faire  le héros, en lieu et place d’un Faust opportuniste et sans noblesse.

Et si Faust était la métaphore du conservatisme ambiant ? Car n’est-ce pas là la finalité du pacte faustien, conserver ?

  • valorisation méphistophélique renvoyant à la fascination, toute humaine, pour le mal
    • figure à des fantasmes produits par des rapports de forces émotionnels d’une intensité telle qu’ils peuvent conduire à la folie
      • ni la culture ni l’éducation qu’elle ait été religieuse ou pas n’épongent ce qui relève de la subjectivité, du sentiment identitaire d’un individu submergé par la souffrance
      • découverte que le savoir auquel il s’est identifié a asséché son âme et même son désir de vivre
      • le lâcher prise vaut bien tous les tumultes de la passion : « Quoi, vous voudriez empêcher la terre de tourner, le soleil de briller, les guerres et les tremblements de terre, la souffrance inéluctable ? Êtes vous donc un surhomme pour promulguer de tels vœux ? »
      • Donner son âme, cela signifie symboliquement le renoncement à toutes les valeurs fondatrices, celles notamment qui garantissent le sentiment de dignité, celles forgées par la morale, la religion, le savoir
  • écho moderne : adhésion pour les extrêmes politiques qui se font jour pour préserver, pérenniser, rajeunir en gage d’éternité, les nations séculaires et les fondamentalismes primaires

Last, but not least : Un bel escalier amovible, jouet des ombres et lumières du jour et de la nuit, de ce diable de désir et passions tourmentées, fait office de personnage à lui seul sur la scène !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s