Exposition « François Ier et l’art des Pays-Bas » au Musée du Louvre jusqu’au 15 janvier 2018

Exposition didactique proposant d’explorer

  1. la variété
  2. les extravagances
  3. la monumentalité

de la Renaissance française

Musée du Louvre – Hall Napoléon – Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre –  Entrée par la Pyramide, le passage Richelieu (de 9h à 17h30,jusqu’à 18h les mercredis et vendredis), ou les galeries du Carrousel –  Parc de stationnement du Carrousel ouvert de 7h à 23h

La France du 16ème siècle a été profondément marquée par la culture italienne

  • italianisation de la Touraine
  • création du foyer de maniérisme italien de Fontainebleau (chantier d’aménagement du chateau décidé vers 1528-1531)
    • goût pour la mythologie et la fable antique
    • « école de Fontainebleau »

mais ce ne fut pas la seule influence dans l’Histoire de l’Art de la Renaissance française. D’autres courants d’influence étaient ancrés dans le royaume depuis bien plus longtemps (héritage du 15ème siècle, production religieuse)  …

  • géographie naturelle
  • jeux d’alliances
  • imbrication territoriale (ex : Tournai)

expliquent la présence d’artistes néerlandais dans le royaume de France.

Sous Louis XII, à la fin des années 1490,

  1. Arnoult de Nimègues
  2. Gauthier de Campes (1468-1534), franc maître à Briges en 1490, se voit attribuer la facture des vitraux du « Maître des privilèges de Tournai » et du « Maître de Montmorency », les tapisseries du « Maître de la vie de saint Jean Baptiste », les panneaux du « Maître de Saint Gilles »

qui avaient participé au chantier de vitraux de la cathédrale de Tournai, s’installent l’un à Rouen (en tant que peintre verrier) et l’autre à Paris (en tant que cartonnier de vitraux et de tapisseries).

De plus, au début du 16ème siècle, Anvers connaît un fulgurant essor

  • économique
  • artistique

donc l’art anversois s’exporte dans toute l’Europe (Quentin Metsys, Joos van Cleve, Joaquim Patinir, Jan de Beer (au centre du « maniérisme anversois », courant qui raffine jusqu’à l’artifice et l’extravagance les modèles du « primitif flamad » )). Ce maniérisme connaît un prologement en France, à Paris avec Noël Bellemare, en Touraine avec Godefroy le Batave, en Picardie avec les peintres verriers Engrand et Jean Leprince, les sculpteurs Jean Le  Pot et Scipion Hardoin (élégance affectée et précieuse, technique de polychromie) .

Enfin, la France n’échappe pas à la mode des Retables sculptés anversois.

Les plus connus d’entre ces artistes du Nord actifs en France sous le règne de François Ier, Jean Clouet ((1480-1541 ), portraitiste officiel, développement du portrait en miniature) et Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon (peintre de la reine Eléonore de France) se spécialisèrent dans le portrait (approche naturelle des individus, intérêt marqué pour les visages). François Ier a acheté à partir de 1528, des oeuvres en provenance des Pays-Bas (pour le couronnement de la nouvelle reine, Eléanore d’Autriche en 1531 et la 2de entrevue Avec Henry VIII d’Angleterre à Boulogne et Calais en 1532)

  • tapis bruxellois
  • joaillerie / orfèvrerie
  • tableaux (une suite de 5 tableaux de Jérôme Bosch (1450-1516))

Tant à Paris que dans les foyers normands, picards, champenois et bourguignons, s’est largement épanouie, dans l’art du manuscrit enluminé et dans la peinture religieuse une vage d’influences septentrionales (d’Anvers, Bruxelles, Leyden ou Haarlem) dans laquelle des artistes injustement tombés dans l’oubli (Godefroy le Batave, Noël Bellemare, Grégoire Guérard, Batholomeus Pons, … ) se sont illustrés dans des techniques aussi diverses que l’enluminure, la peinture, le vitrail, la tapisserie, la sculpture.

Le rattachement politique des Pays-Bas à la Bourgogne a pris fin en 1477. Cependant la Franche-Comté demeure sous l’autorité des Habsbourg.

A partir des années 1535-1540, l’essor de l’école de Fontainebleau » fait passé au 2nd plan le courant artistique issu du Nord … Il ressurgira  sous le règne d’Henri IV (1589-1610) !

Autour de l’expo :

Des visites à thèmes

  • Le courant néerlandais dans la peinture en France au 15e siècle le Jeudi 16 Novembre 2017 – 18h30
  • Le Livre d’heures de François Ier le Mercredi 22 Novembre 2017 – 12h30
  • L’art du Nord dans la France du 16e siècle, de François Ier à Henri IV le Jeudi 23 Novembre 2017 – 18h30
  • Pour la noblesse de l’art. Les peintres du Nord en France au 17e siècle le Jeudi 07 Décembre 2017 – 18h30

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s